L’isolation en laine de verre : la solution durable

29/09/2020
Isolatie met glaswol
L’isolation en laine de verre est souvent qualifiée de solution durable. Facile à dire, mais qu’est-ce que cela signifie en pratique ?
L’isolation en laine de verre est souvent qualifiée de solution durable. Facile à dire, mais qu’est-ce que cela signifie en pratique ? La durabilité se manifeste dans divers domaines.
 

Un matériau d’isolation naturel

Tout d’abord, la laine de verre est un matériau naturel. Elle se distingue donc immédiatement des matériaux PIR/PUR, lesquels sont principalement chimiques et artificiels. La laine de verre ISOVER est constituée en grande partie de verre recyclé et les déchets peuvent également être réutilisés.
 

Moins de pertes de découpe

Mais ce n’est pas tout. La flexibilité du matériau vous permet de réduire les pertes de découpe et de le poser plus facilement. Par ailleurs, il conserve ses propriétés isolantes sur le long terme pour un confort optimal. Bref, de la durabilité sur tous les tableaux !
 

Pas de fluctuations de prix

Sans oublier un autre aspect de la durabilité que nous n’avons pas encore abordé : le prix. La laine de verre est beaucoup moins sujette à des fluctuations de prix que les matériaux PIR et PUR classiques. Vous savez à quoi vous en tenir et n’aurez pas de mauvaises surprises. Pensez à la subite hausse du prix des panneaux d’isolation rigides en PIR et PUR.
 

Matériau ignifuge

Cerise sur le gâteau, la laine de verre est un produit ignifuge. Le Multimax 30 d’ISOVER atteint ainsi la meilleure classe de feu : A1. Contrairement aux panneaux de mousse rigides qui s’enflamment souvent rapidement ou peuvent accélérer la propagation des flammes, la laine de verre ne contribue pas à un transfert plus rapide du feu ou de la fumée.

Apprenez-en davantage sur l’isolation des murs avec de la laine de verre sur : www.isover.be/dossiermur
Des questions sur la législation et les exigences en matière d’isolation ? N’hésitez pas à contacter l’un de nos spécialistes de l’isolation.

Trois mesures à suivre pour vivre durablement

19/09/2019
  • News
duurzaam wonen
Le réchauffement climatique est une réalité difficile à ignorer. Découvrez donc ici les mesures à prendre pour économiser l’énergie et vivre plus durablement.

Il ne vous aura sans doute pas échappé que la Terre a connu des jours meilleurs. En raison du réchauffement climatique, nous sommes aujourd’hui exposés à des conditions climatiques toujours plus extrêmes, qu’il s’agisse de sécheresses inédites ou de moussons torrentielles, sans oublier la hausse du niveau des mers et le dérèglement de notre écosystème. Vous vous demandez comment remédier, à votre échelle, à cette situation alarmante ? Découvrez dans cet article comment vivre durablement et ainsi mettre un frein au réchauffement climatique. Puisque l’Homme est responsable de ces dérèglements climatiques, lui et lui seul pourra y apporter une solution, vous y compris.

1. Quelques mesures simples pour vivre durablement

Vous désirez changer votre manière de vivre ? Pas la peine d’investir des sommes considérables et un temps précieux pour y parvenir. Ces quelques mesures faciles à appliquer en sont la preuve :
  • Placer des films réfléchissants derrière vos radiateurs et des manchons d’isolation sur vos canalisations de chauffage.
  • Installer un pommeau de douche économique.
  • Remplacer vos ampoules à incandescence par des ampoules LED.
  • Baisser la température de votre chauffe-eau à 60 °C.
  • Utiliser votre séchoir le moins possible.
  • Manger des fruits et légumes de saison produits à échelle locale.

2. Un logement durable grâce à une bonne isolation

Si vous comptez construire votre propre logement, toutes les possibilités s’offrent à vous et bâtir une maison durable ne devrait pas être un souci. Dans une maison existante, en revanche, des travaux d’isolation d’envergure devront être réalisés pour moins impacter l’environnement. La priorité absolue est l’isolation de la toiture, car la majorité de la chaleur d’une habitation s’échappe par le toit. Il est également conseillé d’isoler les murs extérieurs soit par leur coulisse s’ils sont creux, soit par l’extérieur ou par l’intérieur à l’aide d’une contre-cloison isolée avec ISOVER Comfortpanel 32. Pensez enfin à isoler le plafond de votre cave si vous en avez la possibilité.

3. Un système de chauffage durable

Sachez également que vous économiserez une grande quantité d’énergie grâce à l’installation d’une nouvelle chaudière et de systèmes de chauffage exploitant les énergies renouvelables, tels que les panneaux solaires ou une pompe à chaleur.

Vous désirez en savoir plus au sujet de l’habitat durable ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Construction durable : 3 points auxquels être attentif

04/07/2019
  • News
duurzaam bouwen
Construire durablement, c’est optimiser en permanence votre consommation d’énergie et d’eau. Découvrez dans notre article comment y parvenir !
Qui dit construction durable, dit que vous cherchez à créer une habitation qui réduit au minimum votre consommation d’eau et d’énergie. Vous trouverez donc logique que, pour remplir cet objectif, il est essentiel d’opter pour des matériaux qui soient également durables. Certes, mais quels sont les points à privilégier au moment de choisir lesdits matériaux ? Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir si vous comptez construire ou rénover votre habitation !

1.Partez sur de bonnes bases : attention à l’emplacement et à l’orientation de votre habitation

Ceux qui privilégient la durabilité avant toute autre chose veilleront à choisir un terrain se trouvant dans un centre-ville ou au centre d’un village. En gardant les habitations à proximité l’une de l’autre, vous contribuez d’une part à la protection de la nature et des terrains agricoles et, d’autre part, vous évitez des travaux d’installation de nouvelles infrastructures tels que des routes, des rigoles ou encore des canalisations. En outre, il importe que vous soyez attentif à l’orientation de vote future habitation. Comme le soleil est une source gratuite d’énergie, vous avez tout à gagner à orienter vos pièces de vie vers le sud ; plus de chaleur et de luminosité. La même chose vaut pour votre salle de bain : en l’exposant du côté sud, vous pourrez gagner quelques degrés supplémentaires.

2.Construisez une habitation compacte et évolutive

Pour limiter les déperditions énergétiques, essayez d’atteindre le plus grand volume habitable sur la plus petite surface extérieure possible (façade). La construction d’une maison compacte nécessite en effet moins de matériau, ce qui en réduit les coûts. Veillez également à ce que votre maison puisse évoluer dans le temps, notamment après le départ de vos enfants et en tenant compte de votre nécessité d’avoir un espace pour vos loisirs, etc. En imaginant une habitation flexible, vous facilitez à l’avance les travaux d’adaptation, et réduisez par conséquent leurs coûts, tout en assurant votre confort pour de longues années à venir.

3.Prestations énergétiques : pensez isolation !

Le niveau E de votre habitation est calculé sur la base de différents facteurs qui influencent votre consommation énergétique. Depuis le 1er juillet 2019, la Région wallonne a fixé le niveau maximal de cette norme à E65, et passera à E45 à partir de 2021. En Région bruxelloise, les normes PEB ne s’expriment pas en norme E, mais va plutôt se baser sur la consommation d’énergie primaire, fixée à 15kWh/m².an.
Au moment de choisir votre matériau d’isolation, vous devez non seulement tenir compte de ses performances thermiques, mais également de l’impact de ce matériau sur la longévité de votre bâtiment, y compris au moment de la démolition et du recyclage. Vous pouvez trouver les résultats d’une telle analyse du cycle de vie (LCA, Life Cycle Analysis) dans la déclaration environnementale d’un produit (EPD, Environmental Product Declarations). ISOVER est la seule et unique entreprise dans le secteur de la construction belge à disposer d’un certificat « verified EPD » pour chacun de ses produits ! Vous trouverez davantage d’informations à ce sujet dans cet article.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’isolation durable ? Nos experts se feront un plaisir de répondre à toutes vos questions !
 

Construisez-vous déjà Q-ZEN ?

17/05/2018
  • Communiqué de presse
Construisez-vous déjà Q-ZEN ?
Dès 2021 toute nouvelle habitation construite en Wallonie devra obligatoirement être Quasi-ZeroEnergie (Q-ZEN) ! Mais pourquoi attendre encore s’il est déjà possible de construire Q-ZEN ? Vous prendrez ainsi une longueur d’avance en économisant sur votre facture d’énergie tandis que la valeur de votre maison augmentera. Sur www.construireQ-ZEN le coach Q-ZEN aide tous les maîtres d’ouvrage en Wallonie à construire aujourd’hui une habitation qui répond déjà aux normes de demain. L’objectif final ? Tous Q-ZEN !  

7 conditions pour Q-ZEN

 
Selon la directive européenne EPBD (Energy Performance of Buildings Directive), toute nouvelle habitation construite en Europe doit répondre aux normes NZEB (Nearly Zero Energy Building). Les autorités flamandes ont traduit cette directive en 2013 sous la dénomination BEN (Bijna-EnergieNeutraal). Les autorités wallonnes quant à elles parlent depuis l’année dernière de la norme Q-ZEN.
 
En Wallonie, toute nouvelle habitation, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, sera qualifié Q-ZEN à condition de répondre aux 7 conditions suivantes :
 
1. le niveau Ew doit être inférieur ou égal à Ew45, le niveau Espec doit être inférieur ou égal à Espec85
2. le niveau K doit être inférieur ou égal à K35
3. les parties structurelles (toits, murs, sols, fenêtres, verre et portes et portails) doivent répondre aux exigences spécifiques d'Umax.
4. l'énergie nette requise pour le chauffage est égale ou inférieure à 85 kWh/m².
5. l'indicateur de surchauffe dans les logements Q-ZEN est inférieur à 6 500 Kh.
6. l’unité résidentielle Q-ZEN dispose d'installations de ventilation, conformément à l'annexe IX de l'arrêté du 19 novembre 2010 sur l'énergie.
7. les énergies renouvelables sont favorisées
 

Tous Q-ZEN !

 
Les 7 conditions auxquelles doit répondre une habitation Q-ZEN semblent très théoriques. En vue d’expliquer clairement ce que cela signifie de construire Q-ZEN en pratique, plusieurs leaders du secteur de la rénovation en Flandre se sont regroupés en 2014 déjà. Ils ont réalisé le site www.iedereenBEN.be. Depuis peu la Wallonie leur embauche le pas avec le lancement du site : www.ConstruireQ-ZEN.be.
 
Sur www.construireQ-ZEN.be, un coach Q-ZEN guide tous les candidats constructeurs de Wallonie tout au long des 5 étapes à parcourir pour réaliser une habitation Q-ZEN : de ‘toiture et sol’, ‘murs extérieurs’, ‘verre et fenêtres’, à ‘ventilation’ et ‘chauffage et énergie renouvelable’. A chacune de ces étapes, des informations sont fournies à propos des prescriptions légales, des solutions possibles, des distributeurs, des conseils de financement, …
 
Le site Internet sera complété par une fiche et une photo des habitations Q-ZEN déjà réalisées ainsi qu’un module défi Q-ZEN où le coach Q-ZEN guide tous les candidats constructeurs pendant 17 semaines dans la jungle impénétrable des réflexions et décisions que les candidats à la construction doivent prendre. L’objectif ? Une maison quasi-ZéroEnergie pour tous. Tous Q-ZEN.
 
 
www.construireQ-ZEN.be et www.IedereenBEN.be ont été réalisés en collaboration avec AXA Banque, Deceuninck, ISOVER, Recticel Insulation, Renson, Saint-Gobain Construction Glass, Viessmann et Wienerberger. Ils sont les précurseurs pour faire connaître aux candidats constructeurs tous les avantages et principes de la construction Quasi-ZéroEnergie.

 

Économiser l’énergie grâce à une isolation poussée

20/12/2017
économiser énergie
Isoler sa maison de manière approfondie permet de jouir d’un climat intérieur sain tout au long de l’année et d’économiser une belle quantité d’énergie !
En conservant un maximum de chaleur à l’intérieur de votre habitation en hiver, votre confort thermique nécessitera automatiquement moins de dépenses d’énergie. Pour réaliser ces économies énergétiques, mieux vaut donc isoler son habitation de manière optimale. L’objectif premier est de créer autour de celle-ci une enveloppe isolante intégrale. Renoncer à isoler le faîte de la toiture, car les quantités d’isolant disponibles sont limitées ? Mauvaise idée ! Toute rupture dans l’enveloppe isolante, aussi petite qu’elle soit, nuit à la qualité globale de l’isolation.
Accordez également une grande attention à l’étanchéité à l’air de l’enveloppe isolante, en particulier au niveau des fenêtres, portes et autres points constructifs délicats. La pose d’un pare-vapeur étanche à l’air permettra de supprimer les fuites d’air entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation, et donc les pertes de chaleur. Attention aux éventuels défauts dans la membrane étanche, tels que les déchirures, fissures et fentes. Saviez-vous que ces défauts sont responsables d’au moins 25 % des pertes de chaleur totales au sein d’une habitation ? Une raison supplémentaire pour veiller à la bonne étanchéité à l’air de votre logement.

Une bonne isolation, un investissement qui en vaut la chandelle

Économiser l’énergie s’inscrit non seulement dans une démarche respectueuse de l’environnement, mais permet aussi de réduire vos dépenses énergétiques. Isoler votre habitation du sol au plafond demande, il est vrai, de réaliser des dépenses initiales non négligeables, mais le retour sur investissement en vaut la chandelle. Vos factures de chauffage seront en effet bien moins élevées en comparaison avec les logements pas ou peu isolés. Lorsque l’isolation est poussée à l’extrême, un système de chauffage traditionnel devient même superflu. Un simple chauffage d’appoint suffit pour faire face aux froides journées d’hiver ! Dernier point et non des moindres, des primes à l’isolation sont souvent accordées par les autorités bruxelloises et wallonnes pour l’isolation de votre habitation. Un petit coup de pouce toujours bienvenu !

Économiser l’énergie, une obligation !

De nombreuses raisons personnelles peuvent justifier l’isolation approfondie de son logement : souhait d’augmenter le confort thermique, de diminuer les nuisances sonores ou de réduire le montant de sa facture énergétique… Mais dans certains cas, il est bien question d’obligation, et non de souhait personnel ! Toutes les nouvelles constructions et les constructions dont l’agrandissement ou la rénovation a demandé l’obtention d’un permis d’urbanisme doivent répondre aux exigences PEB. Heureusement, respecter la réglementation en vigueur n’est pas bien compliqué. Une couche d’isolation de 12 cm composée d’ISOVER Multimax 30 suffit par exemple à atteindre la valeur U obligatoire de 0,24 W/m²K.

Quatre conseils pour isoler intelligemment son habitation

11/10/2017
isoler intelligemment
Isoler intelligemment est tout un art. Entre le choix du bon produit d’isolation et le respect de la réglementation, les points d’attention sont nombreux !
Isoler intelligemment ne demande pas uniquement de faire appel à des professionnels, mais aussi de choisir son produit d’isolation de manière réfléchie et d’isoler dans le respect de la réglementation. Nous vous donnons quelques conseils pour y parvenir !

1. Choisir le bon produit d’isolation

Un matériau d’isolation n’est pas l’autre. Pesez donc bien le pour et le contre afin de trouver celui qui réponde le mieux à vos besoins. La laine de verre, par exemple, offre de nombreux avantages et constitue dès lors souvent un choix judicieux. Ce matériau isole parfaitement, aussi bien d’un point de vue thermique qu’acoustique. De plus, des panneaux de laine de verre présentent l’avantage d’être à la fois solides et flexibles. Vous réaliserez donc un raccord parfait entre les panneaux d’isolation, mais aussi entre les panneaux et la structure porteuse.

2. Une habitation étanche à l’air pour un confort optimal

La pose d’un bon matériau d’isolation est essentielle, mais assurer l’étanchéité à l’air l’est tout autant. L’objectif est de créer autour de l’habitation une enveloppe isolante sans aucune rupture. Cela signifie une isolation intégrale des murs, mais aussi des jonctions parfaites avec la toiture et la dalle de sol (elle aussi isolées). De plus, les pourtours des fenêtres et portes ne doivent présenter aucune fente ni interstice. Faites aussi attention aux perforations réalisées pour placer les prises électriques, spots lumineux, canalisations et câbles. Si leurs finitions ne sont pas bien soignées, elles risquent de former des ponts thermiques.

3. Isoler dans le respect de la réglementation

Une multitude de lois et réglementations vise à limiter notre consommation d’énergie, raison pour laquelle il n’est pas toujours aisé d’y voir clair et de s’y conformer. Heureusement, les produits d’isolation d’ISOVER sont conformes à la réglementation PEB et vous dispensent des calculs et estimations complexes.

4. Isolation durable = isolation intelligente

Isoler intelligemment, c’est aussi isoler de manière durable. Une isolation durable est non seulement plus respectueuse de l’environnement, mais est aussi plus avantageuse pour son installateur. La laine de verre, par exemple, est réutilisable. Elle se compose de 70 % de verre recyclé et de 30 % de matières premières inépuisables, telles que le sable et le calcaire. Inutile donc de vous inquiéter d’une éventuelle pénurie.
Vous désirez en savoir plus à propos de l’isolation intelligente ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Évitez les pertes de chaleur grâce à ces quelques astuces

20/09/2017
pertes de chaleur
Éviter les pertes de chaleur est une priorité en matière d’isolation. ISOVER vous livre donc quelques astuces pour rendre votre habitation étanche à l’air. 
Afin de profiter d’une habitation fraîche et agréable en été, mais aussi bien chauffée en hiver, isoler est une étape indispensable. Pour atteindre un bon niveau d’isolation, vous devrez tenir compte de divers facteurs, allant du matériau d’isolation à la qualité des finitions. Faites particulièrement attention à ces quelques points permettant d’éviter les pertes de chaleur au maximum.

Une isolation étanche à l’air grâce à la laine de verre

Pour démarrer vos travaux d’isolation du bon pied, choisissez un matériau facile à rendre étanche à l’air. Le but est bien entendu d’éviter au maximum la formation de ponts thermiques. La laine de verre est par exemple idéale pour isoler un mur creux. Grâce à leur structure flexible, les panneaux en laine de verre s’ajustent en effet parfaitement entre eux et épousent correctement leur support. Veillez à recouvrir vos murs du sol au plafond et ajoutez un pare-vapeur au-dessus des panneaux isolants. Vous obtiendrez ainsi une isolation totalement étanche à l’air!
En ce qui concerne les structures légères telles qu’une pente de toit, les règles restent les mêmes. N’oubliez surtout pas d’apporter la touche finale à l’isolation en posant un film étanche à l’air de type pare‑vapeur ! Pour ne laisser aucune chance à l’air de s’infiltrer, superposez les bandes de pare‑vapeur sur une largeur de 10 cm.

Évitez de perforer la couche d’isolation

Les perforations réalisées pour intégrer des spots, des câbles ou des prises ne semblent pas bien méchantes, mais elles peuvent nuire considérablement à l’étanchéité à l’air des murs et plafonds. Lorsqu’un pare-vapeur est perforé, des fuites d’air s’y forment instantanément. Si ces travaux sont inévitables, il convient d’assurer une nouvelle fois l’étanchéité à l’air du pare-vapeur. De même, des résidus de mortier dans les murs creux peuvent eux aussi entraver leur bonne isolation. Rester vigilant vous permettra d’éviter les pertes de chaleur, mais aussi les fuites acoustiques.

Une enveloppe isolante intégrale contre les pertes de chaleur

Pour terminer, il est important que votre habitation soit dotée d’une enveloppe isolante intégrale. Cela signifie que l’isolant recouvrant les murs creux doit s’intégrer parfaitement aux isolants du sol et de la toiture, et qu’il n’y ait aucune rupture dans la couche d’isolation, comme c’est parfois le cas au niveau des nœuds de construction, des châssis, des portes… Les ponts thermiques sont non seulement à l’origine de pertes de chaleur, mais peuvent aussi entraîner des problèmes d’humidité.
Vous désirez en savoir plus à propos des solutions d’isolation étanches à l’air d’ISOVER ? N’hésitez pas à contacter l’un de nos experts !

Isoler une annexe : 4 points indispensables pour un projet réussi

21/06/2017
  • News
isoler une annexe
Quels sont les points à prendre en compte si vous souhaitez isoler une annexe ? Cet article présente les mesures indispensables pour réussir votre projet.

Une annexe peut prendre une multitude de formes : de la cuisine ultramoderne à grandes fenêtres pour un apport de lumière optimal à la salle à manger champêtre, vous avez l’embarras du choix ! Dans tous les cas, ne perdez jamais de vue l’isolation de l’annexe. Quels sont les points à prendre en compte lorsque vous envisagez d’isoler une annexe ou un espace de vie supplémentaire ? Cet article présente les points auxquels faire attention pour réussir votre projet de construction.

1.      Soyez attentif aux raccords entre constructions

Tout d’abord, lorsque vous souhaitez agrandir votre habitation, vous devez prendre en compte les éléments qui chevaucheront ou raccorderont l’annexe à votre habitation existante. Il peut s’agir de cloisons de séparation, mais aussi d’une partie du toit. Veillez donc à prolonger la couche d’isolation de la toiture de manière homogène entre les éléments de l’annexe et de l’habitation existante.

2.      Tenez compte de l’acoustique

L’isolation acoustique est indispensable lorsque vous construisez une extension. Pensez au mur mitoyen qui, en cas d’absence d’isolation, peut causer d’importantes nuisances sonores. Il suffit d’utiliser des panneaux de laine de verre rigide pour remédier à ce problème.

Il est parfois également nécessaire d’utiliser une isolation acoustique à la hauteur du plafond (par exemple pour ne pas être dérangé par les personnes à l’étage supérieur). Un faux-plafond comblé par des panneaux de laine de verre est une solution tout indiquée !

3.      Vérifiez les exigences énergétiques avant d’isoler votre annexe

Pour agrandir votre habitation, il est aussi recommandé de vous renseigner concernant les exigences énergétiques, les lois et les prescriptions en vigueur auxquelles votre annexe doit répondre. Comment l’annexe peut influencer le niveau E, qui représente la consommation d’énergie totale de la maison ? Tenez compte également qu’une annexe est considérée comme une nouvelle construction et qu’il est fort probable qu’elle ne doive pas dépasser le niveau E maximal imposé par le PEB (tout en différant du niveau E de l’habitation existante).

4.      Optez pour la laine de verre

N’oubliez pas les murs extérieurs : les murs creux de votre annexe doivent aussi être isolés afin de profiter d’un confort thermique idéal dans votre nouvel espace de vie. Avec les panneaux de laine de verre, un monde de possibilités s’offre à vous ! Les panneaux de laine de verre ISOVER laissent passer la vapeur et se prêtent parfaitement au remplissage complet ou partiel des murs creux.

Connaissiez-vous déjà les aspects durables de la laine de verre ?