Des travaux d’isolation en vue ? Préparez-vous comme il se doit

18/07/2018
voorbereiding isolatiewerken
L’isolation est l’un des aspects les plus importants de la construction d’une nouvelle habitation, surtout depuis l’introduction en Flandre du niveau S. Afin de mener à bien vos travaux d’isolation, une bonne préparation est donc essentielle. Voici nos conseils !

1. Choisissez le bon matériau isolant

Pour couronner de succès vos travaux d’isolation, commencez par sélectionner un matériau isolant qui permet de répondre aux exigences énergétiques et offre une grande facilité de pose. Connaissez‑vous les avantages de la laine de verre ? En choisissant d’isoler la coulisse de vos murs creux avec de la laine de verre, vous profiterez :
  • d’une installation facile et rapide grâce à la flexibilité de la laine de verre ;
  • d’une habitation protégée contre le feu (la laine de verre ISOVER appartient à la classe feu A1, la meilleure des sept classes existantes) ;
  • d’une isolation économique grâce à la pose rapide et aux déchets de coupe limités ;
  • de valeurs d’isolation optimales vous permettant de satisfaire sans souci aux exigences énergétiques les plus strictes ;
  • d’une isolation à la longue durée de vie (selon un test réalisé par Eurima, la laine de verre affiche des performances toujours aussi élevées même après 55 ans).

2. Quelles parties de votre habitation comptez-vous isoler ?

Après avoir sélectionné le bon matériau isolant, il vous faudra déterminer quelles parties de votre habitation vous souhaitez ou devez isoler pour atteindre un confort thermique suffisant. En général, l’isolation de la toiture, des murs extérieurs et des sols est prioritaire. Il est avant tout important que la couche isolante forme une enveloppe intégrale (sans ruptures) autour de votre habitation.

3. N’oubliez pas l’étanchéité à l’air

Choisir un matériau isolant de qualité est un bon départ, mais pour assurer une parfaite étanchéité à l’air de votre logement, il sera également nécessaire de choisir les accessoires adéquats. N’oubliez donc pas d’acheter un pare-vapeur et du ruban adhésif de la même gamme pour ne laisser aucune chance aux fuites d’air indésirables.

Attention : ne jetez pas votre dévolu sur la première protection en plastique ou le premier ruban adhésif trouvé(e) en magasin, mais optez pour un pare-vapeur de qualité et des accessoires de la même gamme, qui sont  compatibles avec votre matériau isolant.

Vous souhaitez obtenir davantage d’informations dans le but d’isoler votre habitation ? N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts !

Isolation des planchers intermédiaires : luxe ou nécessité ?

11/07/2018
tussenvloer isoleren
Isoler les planchers intermédiaires de votre habitation est loin d’être un luxe superflu. Voici un aperçu de tous les points de vigilance si vous désirez isoler vos sols contre les bruits aériens ou d’impact.
Vous accordez, comme la majorité d’entre nous, une importance toute particulière à la qualité de vos nuits ? Vous préférez ne pas entendre les exercices de guitare électrique de votre ado jusque dans le salon ? Il n’y a rien de plus normal ! Isoler les planchers intermédiaires de votre habitation est donc loin d’être un luxe superflu. Voici un aperçu de tous les points de vigilance en la matière.

Bruit aérien vs bruit d’impact

La différence entre un bruit d’impact et un bruit aérien réside dans la manière dont le bruit est généré. Dans le cas d’un bruit aérien, l’onde sonore se propage directement dans l’air de la pièce. Des personnes qui parlent, une radio qui reste allumée ou des chiens qui aboient sont par exemple différentes sources de bruits aériens.
Le bruit d’impact, en revanche, se propage lorsque certains éléments constructifs d’un bâtiment vibrent. Pensez par exemple au bruit généré par des pieds de chaise sur un sol, aux va-et-vient du voisin d’en haut, aux claquements de portes et aux déplacements de meubles. Les vibrations se propagent via les planchers, les murs ou le plafond dans le reste du bâtiment et génèrent le bruit indésirable.

Isoler un plancher intermédiaire en béton

De nombreuses habitations possèdent des sols en béton qui, grâce à leur masse élevée, protègent bien contre les bruits aériens, mais très peu contre les bruits d’impact. Si vous souhaitez aussi réduire les bruits d’impact, il vous faudra dans ce cas couler une chape flottante. Voici comment procéder :
 

1. Commencez par poser des panneaux de laine de verre Sonefloor ISOVER sur votre sol en béton. Pour une isolation acoustique optimale, posez deux couches de panneaux superposées.
2. Recouvrez ensuite le tout d’un film en polyéthylène.
3. Enfin, coulez une chape d’au moins 6 cm.

Afin d’éviter les fuites acoustiques, la chape flottante et la structure porteuse du bâtiment ne peuvent entrer en contact. Pour vous en assurer, il peut être utile de découper des bandes de panneaux isolants et de les placer telle une plinthe au bas des murs. Ces bandes doivent être de la même hauteur que le sol fini.

Le faux plafond, la solution miracle

Le sol de votre habitation est recouvert d’un parquet ou d’un plancher en bois massif ? Il est alors préférable d’opter pour un faux plafond si vous désirez atténuer les nuisances sonores. L’idéal est d’ancrer la structure porteuse du faux plafond aux murs latéraux de la pièce ou au plafond à l’aide de crochets spéciaux. Vous pouvez procéder comme suit :
 
  1. Placez la structure métallique sur laquelle reposeront les plaques de Gyproc.
  2. Remplissez l’espace entre le plafond existant et le faux plafond avec les panneaux Isoconfort 35 – 32 d’ISOVER. Plus la couche de laine de verre sera épaisse, meilleur sera le résultat.
  3. Attention à ne pas perforer par mégarde le faux plafond ou le matériau isolant lorsque vous encastrez des spots ou des câbles !

En savoir plus à propos de l’isolation de vos sols ? Prenez contact avec nos experts.

Isolation d’une maison passive : voici ce que vous devez savoir

04/07/2018
isolatie passief huis
Vous envisagez de construire une maison passive ? Le projet est ambitieux, et miser sur une bonne isolation sera crucial. Découvrez dans cet article ce que nous entendons précisément par « maison passive » ainsi que les valeurs d’isolation à atteindre pour mériter cette appellation.
Il est aujourd’hui important, voire indispensable, de construire dans l’optique de consommer moins d’énergie. Certains se contenteront de respecter les exigences légales, tandis que d’autres opteront pour des solutions nettement plus ambitieuses. La construction d’une maison passive en est une. Peut-être le savez-vous déjà, mais l’isolation occupe une place centrale dans un projet de construction d’une maison passive. 

Maison passive ou habitation basse énergie ?

La première question à vous poser si vous désirez bâtir un logement peu gourmand en énergie est la suivante : votre futur nid douillet sera-t-il une maison passive ou une habitation basse énergie ? Lors de la construction d’un bâtiment basse consommation (sous-entendu d’énergie), toutes les mesures nécessaires sont prises pour réduire au maximum la consommation en énergie. Le niveau E ne peut dépasser une valeur de 60 et la consommation énergétique doit être égale ou inférieure à 50 kWh par mètre carré de surface au sol.
Vous trouvez cela ambitieux ? Une maison passive va encore plus loin, puisqu’elle ne demande l’installation d’aucun système de chauffage. En effet, la température intérieure y est suffisamment agréable que pour vivre sans chauffage central ou climatiseurs. Au sein d’une telle maison, la consommation énergétique avoisine les 15 kWh par mètre carré de surface au sol.
Découvrez ici quelques habitations passives ou basse énergie isolées grâce aux produits ISOVER.

Des normes d’isolation strictes

Pour atteindre le niveau E imposé par la loi, la qualité de l’isolation de votre habitation sera cruciale. Mais quelles sont les normes exactes à respecter ? Nous vous donnons ici un aperçu des normes d’isolation en vigueur pour les maisons passives et basse énergie.

Murs extérieurs

Si vous construisez une habitation basse énergie, vous devrez respecter une valeur U maximale de 0,24 W/m²K pour les murs extérieurs du bâtiment. Apposer une couche de laine de verre de 12 cm suffira à atteindre cette valeur. Pour une maison passive, il vous faudra toutefois respecter une valeur U maximale de 0,15 W/m²K en installant par exemple une couche de laine de verre de 27 cm d’épaisseur.

Toitures et sols de grenier

Les personnes souhaitant vivre dans une habitation basse énergie devront respecter une valeur U maximale de 0,24 W/m²K (couche de laine de verre de 20 cm d’épaisseur) au niveau de la toiture et du sol du grenier. Pour une maison passive, il faudra respecter une valeur U maximale de 0,15 W/m²K (couche de laine de verre de 27 cm).

Sols

Lors de l’isolation des sols d’une habitation basse énergie, il est impératif d’atteindre une valeur U égale ou inférieure à 0,24 W/m²K et d’apposer une couche de laine de verre de 14 cm d’épaisseur. À nouveau, pour une maison passive, il vous faudra atteindre une valeur U maximale de 0,15 W/m²K (couche de laine de verre de 27 cm d’épaisseur).

En savoir plus au sujet de l’isolation de votre maison (passive) ? N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts !
 

Comment fonctionnent les matériaux d’isolation et les pare-vapeurs ?

27/06/2018
hoe werkt isolatie
Vous connaissez sans aucun doute les avantages d’une maison parfaitement isolée. Mais savez-vous Comment fonctionne l’isolation ? Nous vous expliquons comment fonctionne l’isolation à thermique et acoustique ainsi que les pare-vapeurs !
Les avantages d’une maison parfaitement isolée : climat intérieur agréable tout au long de l’année, besoins en chauffage réduits, facture d’énergie plus basse, maison toujours fraîche en été… En outre, si vous avez opté pour de la laine de verre isolante ISOVER, vous disposez d’une isolation phonique qui vous évitera d’être dérangé par le bruit de la rue ou des voisins. Mais à la question « Comment fonctionne un système d’isolation ? », peu connaissent la réponse. Dans cet article, nous expliquons comment agissent l’isolation à base de laine de verre et les pare-vapeurs !

Un climat intérieur agréable grâce à l’air immobile

L’air immobile est un excellent isolant. Les panneaux de laine de verre sont constituées de fibres hydrofugées qui sont reliées les unes aux autres par des raccords rigides. Des petits espaces sont ainsi créées qui capturent l’air sans utiliser de gaz supplémentaires. L’air immobile n’est pas conducteur de chaleur, ce qui signifie qu’en isolant votre maison vous bénéficierez d’un climat intérieur agréable et un confort de vie supplémentaire.

Comment fonctionne l’isolation acoustique ?

Contrairement aux panneaux isolants rigides, la laine de verre est également un excellent isolant acoustique grâce au principe masse-ressort-masse (deux masses, ou murs, sont séparées par un « ressort », ou couche isolante). Le son entre en collision avec la première couche et la fait vibrer. La liaison flexible (l’isolation en laine de verre) entre les deux couches absorbe ces vibrations et agit comme un amortisseur. En conséquence, le son qui est transmis à la seconde masse est fortement atténué. En outre, la laine de verre possède également une structure de fibre ouverte qui absorbe le son. Grâce à ces deux principes, vous pouvez profiter sereinement de votre demeure qui n’aura jamais été aussi calme.

Comment fonctionne un pare-vapeur ?

L’utilisation d’un pare-vapeur est indispensable lorsque vous isolez votre maison. Grâce à cette protection, vous évitez la création de fuites d’air dans l’enveloppe du bâtiment, ce qui est tout simplement essentiel pour une obtenir une isolation et une ventilation impeccables. Un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur, par exemple, ne fonctionne de manière optimale que si l’étanchéité à l’air est parfaite. Dans le cas contraire, l’air froid pénètre à travers les fissures et empêche le système de ventilation de fonctionner correctement.

Mais comment un pare-vapeur fonctionne-t-il exactement ? Un pare-vapeur est une couche étanche à l’air qui — si elle est placée correctement (les couches doivent se chevaucher d’au moins dix centimètres et êtres bien scellées) — empêche la condensation de la vapeur d’eau d’entrer dans la structure de votre toiture. Vous évitez ainsi les problèmes d’humidité et la formation de moisissures.

Vous voulez en savoir plus sur l’isolation de la laine de verre ? Nos experts seront heureux de vous aider !

Quelles sont les différentes techniques d’isolation ?

20/06/2018
isolatietechnieken
Vous aimeriez éviter que la chaleur de votre demeure ne se perde à travers les murs ou par le grenier ? Voici donc un aperçu des différentes techniques d’isolation qui pourra vous être utile !
Vous accordez de l’importance à l’environnement et considérez les maisons économes en énergie comme le futur en matière de construction ? En effet, si chaque partie de votre maison impose le respect de règles précises en matière d’isolation — du toit au plancher en passant par les murs, — il existe aussi de nombreuses façons d’appliquer cette isolation, parmi lesquelles : l’insufflation de laine de verre dans la coulisse de murs creux, l’isolation de la toiture et l’isolation des murs extérieurs par l’intérieur à l’aide d’une contre-cloison thermique.

Insufflation de laine de verre dans la coulisse de murs creux

En Belgique, environ un million de maisons possèdent encore des murs creux non isolés. Un chiffre pour le moins impressionnant quand on sait que leur isolation permet d’engendrer deux à trois fois moins de pertes thermiques. En outre, insuffler des flocons de laine de verre ISOVER dans la coulisse d’un mur ne demande pas de grands travaux. Il suffit de percer de petits trous dans le mur à travers lequel la laine de verre sera insufflée. Les trous seront ensuite tout simplement rebouchés. Bien que l’opération soit peu contraignante, il est recommandé de laisser un professionnel spécialisé s’en charger. Vous craignez que la laine de verre dans le mur creux absorbe l’humidité ? Il n’y a aucune raison de s’en faire. Au contraire, ce matériau rejette de l’humidité !

Isolation d’un mur par l’intérieur à l’aide d’une contre-cloison thermique

Si l’isolation de votre façade par l’extérieur n’est pas possible, isoler le mur extérieur avec une contre-cloison thermique rempli de panneaux de laine de verre Comfortpanel 32 est alors la solution idéale. Isoler les murs extérieurs par l’intérieur nécessite toutefois une connaissance du métier assez pointue. Il est donc préférable de ne pas vous y atteler vous-même. Il est en effet crucial de placer le pare-vapeur correctement et de prévoir une finition étanche à l’air autour des fenêtres et des tuyaux afin d’éviter les ponts thermiques ou d’éventuels problèmes de condensation.

La technique d’isolation par excellence : isoler le toit

L’isolation du toit est certainement la mesure la plus importante si vous désirez réduire le montant de votre facture énergétique. Vous pouvez isoler facilement et rapidement une toiture à fermes à l’aide du système de suspension Suspente PlaGyp I d’ISOVER. Vous devrez d’abord visser les Suspentes — des flèches à la pointe aplatie — sur la structure du toit, serrer la première couche d’isolation entre les chevrons et embrocher la deuxième couche d’isolation sur les flèches. Cliquez ensuite les rondelles jaunes et embrochez le pare-vapeur. Verrouillez avec la clé jaune et colmatez les joints du pare-vapeur avec un ruban adhésif et du mastic d’étanchéité de la même gamme que le pare-vapeur.

Quelles primes pouvez-vous demander ?

La plupart des travaux d’isolation donnent accès aux primes énergétiques octroyées par les régions. Depuis mars 2018, la région wallonne a fortement haussé ses primes. Vous vous demandez quelles aides financières sont accordées dans votre commune ? Découvrez-les ici.
En savoir plus sur les différentes techniques d’isolation ? N’hésitez pas à contacter nos experts !

Comment savoir si mon habitation est bien isolée ?

23/05/2018
isolatiewaarde woning
Nos habitations doivent aujourd’hui satisfaire à des exigences d’efficacité énergétique de plus en plus strictes. Comment donc savoir si son habitation est bien isolée ? Petit mot d’explication.
Nos habitations doivent aujourd’hui satisfaire à des exigences d’efficacité énergétique de plus en plus strictes, raison pour laquelle nous accordons une importance toujours plus grande à l’isolation ou à la rétro-isolation de nos murs, toitures et sols. Mais qui contrôle exactement la qualité des travaux d’isolation réalisés ? Voici comment les performances énergétiques de votre habitation sont calculées.

Certificat de performance énergétique des bâtiments (PEB)

Etant donné qu’il est impossible de déterminer, en tant que particulier, le niveau de performance énergétique de son habitation, cette information est aujourd’hui indiquée dans le certificat de performance énergétique des bâtiments (certificat PEB). Vous y trouverez entre autres un score PEB, soit un indice chiffré indiquant la consommation énergétique de votre bâtiment par mètre carré de surface de plancher (kW/m²). Plus cet indice est faible, moins le bâtiment aura besoin d’énergie pour être chauffé.

Mais quels sont exactement les facteurs qui influencent le score PEB ? La taille du volume protégé de l’habitation, entre autres, mais aussi la surface de plancher des espaces habitables, le niveau d’isolation du bâtiment, la présence d’une installation de chauffage central, d’une installation d’eau chaude sanitaire, d’un système de refroidissement ou de panneaux photovoltaïques. Toutes ces données sont ensuite encodées dans un logiciel de certification (qui varie selon les régions) qui calcule le score PEB final.

Le certificateur PEB détermine les performances énergétiques de votre habitation

Avant de vendre ou de proposer votre bien immobilier à la location, vous devrez obligatoirement disposer d’un certificat PEB. Si vous n’en possédez pas, un certificateur PEB inspectera votre habitation pour en déterminer les performances énergétiques. Chaque logement doit posséder son propre certificat, c’est-à-dire chaque maison et appartement d’un bâtiment.

Votre habitation possède déjà son certificat PEB ? Vérifiez que sa date de validité n’est pas dépassée, au risque de devoir à nouveau faire appel à un expert en énergie agréé pour rédiger un nouveau document. Il est également conseillé d’introduire une nouvelle demande de certificat PEB si vous avez effectué des travaux destinés à améliorer les performances énergétiques de votre habitation (des travaux d’isolation, par exemple). Vous trouverez ici (Wallonie) et ici (Bruxelles) les listes des certificateurs agréés capables de rédiger pour vous un nouveau certificat PEB. Montrez toujours ce certificat aux acheteurs ou locataires potentiels et n’oubliez pas de transmettre le document au nouveau propriétaire de votre habitation.

Vous souhaitez en savoir plus à propos des solutions d’isolation économes en énergie ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Construisez-vous déjà Q-ZEN ?

17/05/2018
  • Communiqué de presse
Construisez-vous déjà Q-ZEN ?
Dès 2021 toute nouvelle habitation construite en Wallonie devra obligatoirement être Quasi-ZeroEnergie (Q-ZEN) ! Mais pourquoi attendre encore s’il est déjà possible de construire Q-ZEN ? Vous prendrez ainsi une longueur d’avance en économisant sur votre facture d’énergie tandis que la valeur de votre maison augmentera. Sur www.construireQ-ZEN le coach Q-ZEN aide tous les maîtres d’ouvrage en Wallonie à construire aujourd’hui une habitation qui répond déjà aux normes de demain. L’objectif final ? Tous Q-ZEN !  

7 conditions pour Q-ZEN

 
Selon la directive européenne EPBD (Energy Performance of Buildings Directive), toute nouvelle habitation construite en Europe doit répondre aux normes NZEB (Nearly Zero Energy Building). Les autorités flamandes ont traduit cette directive en 2013 sous la dénomination BEN (Bijna-EnergieNeutraal). Les autorités wallonnes quant à elles parlent depuis l’année dernière de la norme Q-ZEN.
 
En Wallonie, toute nouvelle habitation, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, sera qualifié Q-ZEN à condition de répondre aux 7 conditions suivantes :
 
1. le niveau Ew doit être inférieur ou égal à Ew45, le niveau Espec doit être inférieur ou égal à Espec85
2. le niveau K doit être inférieur ou égal à K35
3. les parties structurelles (toits, murs, sols, fenêtres, verre et portes et portails) doivent répondre aux exigences spécifiques d'Umax.
4. l'énergie nette requise pour le chauffage est égale ou inférieure à 85 kWh/m².
5. l'indicateur de surchauffe dans les logements Q-ZEN est inférieur à 6 500 Kh.
6. l’unité résidentielle Q-ZEN dispose d'installations de ventilation, conformément à l'annexe IX de l'arrêté du 19 novembre 2010 sur l'énergie.
7. les énergies renouvelables sont favorisées
 

Tous Q-ZEN !

 
Les 7 conditions auxquelles doit répondre une habitation Q-ZEN semblent très théoriques. En vue d’expliquer clairement ce que cela signifie de construire Q-ZEN en pratique, plusieurs leaders du secteur de la rénovation en Flandre se sont regroupés en 2014 déjà. Ils ont réalisé le site www.iedereenBEN.be. Depuis peu la Wallonie leur embauche le pas avec le lancement du site : www.ConstruireQ-ZEN.be.
 
Sur www.construireQ-ZEN.be, un coach Q-ZEN guide tous les candidats constructeurs de Wallonie tout au long des 5 étapes à parcourir pour réaliser une habitation Q-ZEN : de ‘toiture et sol’, ‘murs extérieurs’, ‘verre et fenêtres’, à ‘ventilation’ et ‘chauffage et énergie renouvelable’. A chacune de ces étapes, des informations sont fournies à propos des prescriptions légales, des solutions possibles, des distributeurs, des conseils de financement, …
 
Le site Internet sera complété par une fiche et une photo des habitations Q-ZEN déjà réalisées ainsi qu’un module défi Q-ZEN où le coach Q-ZEN guide tous les candidats constructeurs pendant 17 semaines dans la jungle impénétrable des réflexions et décisions que les candidats à la construction doivent prendre. L’objectif ? Une maison quasi-ZéroEnergie pour tous. Tous Q-ZEN.
 
 
www.construireQ-ZEN.be et www.IedereenBEN.be ont été réalisés en collaboration avec AXA Banque, Deceuninck, ISOVER, Recticel Insulation, Renson, Saint-Gobain Construction Glass, Viessmann et Wienerberger. Ils sont les précurseurs pour faire connaître aux candidats constructeurs tous les avantages et principes de la construction Quasi-ZéroEnergie.

 

Isoler un abri de jardin en bois : utile ou non ?

02/05/2018
houten schuur isoleren
Un abri de jardin remplit une infinité de fonctions et représente bien plus qu’un espace de rangement pour outils de jardinage. D’ailleurs, bon nombre de personnes décident aujourd’hui d’isoler leur abri de jardin en bois. Est-ce avantageux dans votre cas ? Découvrez-le ici !
La surface totale habitable des nouvelles habitations ne cesse de diminuer, obligeant les nouveaux propriétaires à chercher des solutions pour ranger l’intégralité de leurs affaires. Si vous avez la chance de posséder un abri en bois dans votre jardin, il y a donc fort à parier que vous avez déjà fait bon usage de ces quelques mètres carrés d’espace supplémentaire. A juste titre, puisqu’un abri de jardin en bois remplit une infinité de fonctions et représente bien plus qu’un espace de rangement pour outils de jardinage. D’ailleurs, bon nombre de personnes décident aujourd’hui d’isoler leur abri de jardin en bois. Est-ce avantageux dans votre cas ? Découvrez-le ici !

Quelles affaires rangez-vous dans votre abri de jardin ?

Afin de savoir si isoler votre abri de jardin en bois vaut bel et bien la peine, jetez un œil aux affaires que vous y rangez principalement. Outils de jardinage et mobilier de jardin ne craindront pas la canicule et les vagues de froid, mais certaines affaires sont sensibles aux variations de température. Saviez-vous par exemple que les carburants perdent rapidement en qualité sous l’influence des hausses de température ? Tenez-en compte si vous tondez votre gazon à l’aide d’une tondeuse à essence.

Quelle fonction pour votre abri de jardin en bois ?

A l’heure actuelle, un abri de jardin représente bien plus qu’un simple espace de rangement. Les modèles plus volumineux, par exemple, peuvent tout à fait revêtir une autre fonction, comme celle de ststudio ou de pièce de loisirs (un local de répétition pour un groupe de musique ou un atelier de peinture). Si tel est le cas de votre abri de jardin, mieux vaut que la température intérieure y soit agréable soit irréprochable. La bonne entente entre voisins et « colocataires » en dépend ! Une contre-cloison en laine de verre telle que le panneau d’ISOVER soit irréprochable. La bonne entente entre voisins et « colocataires » en dépend ! Une contre-cloison en laine de verre telle que le panneau Comfortpanel 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale ! 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale !isolation acoustique soit irréprochable. La bonne entente entre voisins et « colocataires » en dépend ! Une contre-cloison en laine de verre telle que le panneau Comfortpanel 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale !isolation acoustique soit irréprochable. La bonne entente entre voisins et « colocataires » en dépend ! Une contre-cloison en laine de verre telle que le panneau Comfortpanel 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale ! 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale !isolation acoustique soit irréprochable. La bonne entente entre voisins et « colocataires » en dépend ! Une contre-cloison en laine de verre telle que le panneau Comfortpanel 32 d’ISOVER constitue par exemple la solution idéale !

Pour ceux et celles qui aiment le confort…

Vous désirez savoir si isoler votre abri de jardin en vaut la peine ? Tout dépend de l’importance que vous accordez au confort. Vous ne passez pas des heures dans votre abri, mais vous devez souvent aller y chercher des outils même par temps froid ? Vous vous inquiétez des nuisances sonores générées lors de vos tâches de bricolage ? Dans ce cas, isoler votre abri de jardin peut s’avérer intéressant.

En savoir plus au sujet de l’isolation de votre logement ou de votre abri de jardin en bois ? Nos experts vous aident volontiers !

Checklist : à quoi reconnaît-on un bon matériau isolant ?

01/05/2018
goede isolatie
La qualité de votre isolation dépend entièrement du matériau isolant de votre choix. Vous ne savez pas à quoi reconnaître un bon matériau isolant ? Cette checklist vous guide dans votre choix !
Isoler son habitation est toujours une excellente idée. Aussi, pour obtenir un résultat final optimal, il est indispensable d’accorder une attention particulière au choix de l’isolant et à la pose de ce dernier. Vous ne savez pas à quoi reconnaître un bon matériau isolant ? Cette checklist vous guide dans votre choix !

1.Consultez les valeurs d’isolation

Avant de choisir un matériau isolant, vous devrez connaître la signification des différentes valeurs d’isolation. Consultez en premier lieu la valeur R de l’isolant : plus cette valeur sera élevée, plus la résistance thermique de l’isolant sera grande. En outre, le matériau de votre choix devra posséder une valeur R minimale pour que vous puissiez bénéficier des primes à l’isolation. Pour plus d’informations au sujet de ces primes, consultez l’article suivant.

2.Le matériau isolant résiste-t-il bien au feu ?

La résistance au feu d’un matériau isolant est elle aussi un critère de choix crucial. Choisissez toujours un produit avec une classe feu A. Il s’agit de la meilleure classe, qui indique que le matériau est ignifuge et ne contribue pas à la propagation des incendies.

3.Optez pour la durabilité à tous les niveaux

Sélectionnez un matériau d’isolation durable, à la fois respectueux de l’environnement et d’une longue durée de vie. La laine de verre ISOVER, par exemple, est recyclable et composée à 70 % de déchets de verre recyclés ainsi que de matières premières naturelles (sable et calcaire). Selon des tests réalisés par Eurima, il apparaît en outre que la laine minérale affiche des performances égales à ses performances initiales même 55 ans après son installation. Vous ne trouverez pas plus durable !

4.Tenez compte des performances acoustiques

Il va de soi que les matériaux isolants possèdent de bonnes propriétés d’isolation thermique, mais peu de consommateurs s’intéressent à leurs propriétés acoustiques. Pourtant, celles-ci sont cruciales pour votre confort. Tandis que les panneaux d’isolation rigides se contentent d’isoler votre habitation thermiquement, la laine de verre ISOVER allie performances thermiques et acoustiques.

5.Un bon matériau isolant est facile à placer

Dernier point, mais non des moindres, la facilité de pose de votre matériau isolant. En optant pour un isolant de qualité, vous vous épargnerez bien des complications lors des travaux d’isolation. Ainsi, la flexibilité de la laine de verre permet des raccords parfaits entre les panneaux isolants et avec le mur porteur, ce qui réduit les risques de formation de ponts thermiques.

Convaincu par les avantages de la laine de verre ? Envie d’isoler votre habitation avec les produits ISOVER ? Contactez vite nos experts !