Quand est-il intéressant d’isoler le plafond de votre garage ?

25/04/2019
  • News
isoler le plafond d’un garage
Isoler les pièces de vie de sa maison semble couler de source, mais qu’en est-il du garage ? Voici pourquoi il est utile d’isoler le plafond de votre garage !

Isoler correctement les pièces de vie de sa maison coule désormais de source, mais qu’en est-il du garage ? Tout dépend en fait de l’agencement de votre habitation, qui déterminera s’il est intéressant d’isoler votre garage et, si oui, les parties à isoler en priorité. Découvrez ici quand il s’avère utile d’isoler le plafond de votre garage.

Ne laissez pas le froid pénétrer dans les espaces chauffés

Le garage d’une habitation est rarement isolé, c’est pourquoi la température y est généralement plus basse que dans les autres pièces. Le problème ? Si votre garage se situe sous des pièces de vie, le froid qui y règne peut faire chuter la température de ces espaces chauffés. En isolant le plafond qui sépare deux étages à la température de chauffe distincte, vous évitez ce souci et améliorez les performances énergétiques de votre logement.

Isoler le plafond de votre garage

Soyez rassuré : isoler le plafond d’un garage n’a rien de sorcier. Pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser Mupan Façade, un panneau en laine de verre durable qui résiste aux intempéries. Grâce à cette solution facile à mettre en place, le froid de votre garage cessera rapidement de s’infiltrer dans l’habitation.

L’exception : votre garage fait partie du volume protégé

Saviez-vous qu’il est parfois obligatoire d’isoler le garage de son habitation ? C’est notamment le cas s’il fait partie de son volume protégé. Le garage fait alors partie des espaces isolés du logement et doit lui aussi être entièrement isolé (murs extérieurs, sol et toiture compris). De plus, pour répondre aux exigences PEB, la porte de garage choisie doit présenter une valeur U maximale spécifique.
Des questions au sujet de l’isolation de votre garage ou d’autres pièces de l’habitation ? Contactez nos experts pour obtenir des conseils professionnels.

Isoler acoustiquement le plafond entre deux étages

18/04/2019
  • News
isolation plafond
Habiter en appartement est extrêmement agréable si vos voisins ne font pas un bruit d’enferVoici nos solutions d’isolation contre les nuisances sonores ! 

Nous vivons aujourd’hui dans des logements toujours plus compacts et groupés, en particulier dans les villes, où sacrifier de précieux mètres carrés est le prix à payer pour profiter de l’ambiance citadine. Cela ne pose pas de problème en soi, à condition, bien sûr, que vos voisins ne se mettent pas à faire un bruit d’enfer à longueur de journée… Si tel est le cas, pas de panique. ISOVER vole à votre rescousse !

Voisins bruyants

Il n’est pas rare que les personnes habitant dans des appartements anciens et/ou mal isolés se plaignent de nuisances sonores causées par les voisins d’en haut. Qu’il s’agisse de bruits d’impact (monsieur qui ne lève jamais sa chaise en la déplaçant, madame qui enfile ses talons hauts même à la maison…) ou de bruits aériens (une partie de karaoké tardive, par exemple), ces nuisances sont non seulement irritantes, mais aussi mauvaises pour la santé. Pensez donc à votre confort de vie et agissez à temps : isolez acoustiquement le plafond de votre logement.

Comment isoler le plafond entre deux étages d’une construction ?

Puisqu’il est difficilement imaginable de demander à vos voisins d’en haut d’isoler le sol de leur appartement (eux ne sont probablement pas dérangés par vos activités quotidiennes), vous n’aurez d’autre choix que d’isoler votre plafond pour éviter toutes nuisances sonores. Attention, l’opération est un brin différente que l’isolation thermique d’un plafond. Au lieu de placer directement l’isolant sur le plafond, vous devrez créer un faux plafond dont la structure porteuse est totalement détachée du plafond existant. Afin de mettre celui-ci en place, nous vous conseillons d’utiliser le système PlaGyp de Gyproc et de l’isoler à l’aide d’Isoconfort 32 ou 35. La couche isolante reposera sur la face intérieure du faux plafond pour réduire les nuisances sonores.

Pose d’un faux plafond : quels sont les points de vigilance ?

Pour une isolation acoustique optimale de votre faux plafond, vous devrez l’installer avec un grand soin et veiller à ce que celui-ci soit bien détaché du plafond existant. Veillez également à :
  • fixer la structure porteuse aux murs latéraux de la pièce ou au plafond existant à l’aide de crochets de fixation acoustiques prévus à cet effet (vous éviterez ainsi les ponts acoustiques avec le plafond) ;
  • utiliser suffisamment de laine de verre (plus épaisse est la couche isolante, meilleur est le résultat) ;
  • ne pas perforer le faux plafond pour y installer des spots ou autres équipements.

En savoir plus au sujet de l’installation d’un faux plafond acoustique ? Nos experts répondent volontiers à vos questions.

Les bruits dans l’environnement, un danger pour notre santé ?

11/04/2019
  • News
bruit dans l’environnement
Le bruit dans l’environnement peut avoir de lourdes conséquences pour la santé. Lesquelles et comment s’en protéger ? Découvrez-le ici !

Nous accordons aujourd’hui une importance croissante au confort acoustique dans nos demeures et sur nos lieux de travail, ce qui n’est pas totalement infondé. En effet, les nuisances sonores peuvent avoir un impact négatif sur nos performances d’apprentissage et professionnelles, voire causer des problèmes de santé. Intéressons-nous de plus près à ces dangers liés aux bruits dans l’environnement et aux solutions qui existent. 

Bruit = danger 

Nous savons depuis longtemps que le bruit nuit à notre ouïe, mais certains s’étonnent encore du fait que le bruit dans l’environnement (celui généré par le trafic, les hobbys en tous genres, etc.) exerce lui aussi un impact négatif sur notre santé physique et mentalePourtant, il s’agit bel et bien de la conclusion d’un rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Sans même traiter des bruits les plus intensifs, ce rapport tire des conclusions, n’ayons pas peur des mots, pour le moins édifiantes. Selon celui-ci, un bruit nocturne de 45 décibels (le simple bruit de la pluie, par exemple) serait donc déjà trop élevé pour l’Homme. Néanmoins, le bruit le plus dangereux pour notre santé serait celui du trafic routier. Les risques concrets ? 

  • Troubles de la concentration et du sommeil. 

  • Hausse de la pression artérielle. 

  • Maladies cardiovasculaires. 

  • Infarctus. 

Dites adieu au bruit dans l’environnement avec ISOVER ! 

Vous vous inquiétez du bruit dans l’environnement perceptible autour de votre habitation, voire à l’intérieur de celle-ci ? Il existe heureusement des solutions, telles que l’isolation de votre logement. Attention toutefois : les matériaux d’isolation ne sont pas tous aussi performants sur le plan acoustique ! La laine de verre, en revanche, offre une isolation acoustique et thermique exceptionnelle. 

Isolation acoustique en toiture 

Des tests ont démontré qu’un excellent confort acoustique était atteignable au niveau de la toiture à l’aide d’une couche de 6 cm d’Isoconfort 35 entre les chevrons et d’une couche supplémentaire de 12 cm (ou plus) fixée grâce au système Suspente PlaGyp® I. Ce dernier vous permet de diminuer de 4 décibels supplémentaires le bruit dans l’environnement par rapport à un système de fixation en bois avec épaisseur d’isolation égale. 

Quid des voisins ou membres de la famille bruyants ? 

Quand ce ne sont pas les avions qui survolent votre logement ou les voitures de la chaussée proche qui vous dérangent, c’est au tour des voisins ou des membres de votre propre famille de se mettre à faire du bruit. Pas de panique, ISOVER possède aussi la solution à ces problèmes sonores ! Grâce à une contre-cloison ou à un faux plafond, vous profitez des avantages du principe masseressortmasse et de la déconnexion acoustique pour plus de calme à la maison. 

Vous désirez en savoir plus au sujet des solutions d’isolation d’ISOVER ? Nos collaborateurs se tiennent à votre disposition. 

Isoler à l’aide d’une contre-cloison : voici la marche à suivre

21/03/2019
  • News
contre-cloison
Les murs extérieurs de votre maison sont massifs ? Cela ne signifie pas qu’il est impossible de les rétro-isoler. Découvrez ici quelles sont vos possibilités. 

Vous faites face à des nuisances sonores au sein de votre appartement ou souhaitez améliorer le confort thermique dans votre maison existante ? Rien de tel que des contre-cloisons isolantes pour résoudre le problème. Si vous êtes un rien manuel et que vous disposez du matériel nécessaire, vous pourrez installer ces cloisons vous-même sans aucun souci. Tout ce qu’il vous faut, ce sont des panneaux de laine de verre Comfortpanel 32, un pare-vapeur Vario® KM Duplex ou Vario® XtraSafe, du ruban adhésif Vario® DoubleTwinVario® KB1 ou Vario® XtraTapedes profilés en métal Metal Studs de Gyproc® et un revêtement de finition tel que les plaques de plâtre Gyproc®. Découvrez ici comment procéder ! 

Étape no1mettez une structure en place 

Pour commencer, vous aurez besoin de mettre en place une structure sur laquelle fixer les panneaux de laine de verre. Vous pouvez par exemple utiliser les profilés en métal Metal Studs de Gyproc®. La distance entre les profilés et le mur dépendra de l’épaisseur des panneaux d’isolationPrévoyez une distance de : 

  • 2 cm pour 7 cm d’isolation ; 

  • 5 cm pour 12  et 14 cm d’isolation. 

Étape no2placez les panneaux d’isolation 

Placez les panneaux Comfortpanel 32 entre et derrière les profilés verticaux sans trop les presser les uns contre les autres. L’entaille longitudinale des panneaux vous permet également d’isoler derrière les profilés de manière à prévenir les ponts thermiques. 

Étape no3: passez au câblage 

Vous pouvez faire passer les câbles dans leprofilés ou prévoir une seconde structure faisant office de chemin de câbles séparé. 

Étape no4apposez le pare-vapeur 

Apposez le pare-vapeur sur les profilés et fixez-les à l’aide des rubans adhésifs Vario® DoubleTwin ou Vario® XtraPatch. Veillez à ce que les lés du pare-vapeur se chevauchent sur une largeur de 10 cm. 

Étape no5collez les lés entre eux 

Utilisez Vario® KB1 ou Vario® XtraTape afin de coller ensemble les lés du pare-vapeur et d’en assurer ainsi l’étanchéité à l’air. 

Étape no6assurez l’étanchéité du pare-vapeur 

Pour une étanchéité à l’air optimale, colmatez avec du mastic les joints entre le pare-vapeur et les éléments de construction tels que les murs, le plafond et le sol. 

Étape no7apportez les touches de finition nécessaires 

Fixez enfin les plaques dGyproc® sur les profilés en métal et découpez l’excédent de pare-vapeur. 

 

Vous souhaitez repasser en revue ces étapes sans vous presser ? Découvrez notre vidéo d’instructions! 

Isoler des murs qui ne sont pas creux : quelles sont les options?

14/03/2019
  • News
mur creux
Les murs extérieurs de votre maison sont massifs et non creux ? Cela ne signifie pas qu’il est impossible de les rétro-isoler. Découvrez ici quelles sont vos possibilités. 

Remplir les murs creux d’une habitation de laine de verre est la forme de rétro-isolation la plus populaire. Elle est en effet facile à placer et offre un confort thermique et acoustique sans pareil. Le souci ? De nombreuses habitations belges sont dotées de murs massifs ne possédant pas de coulisse. Si vous avez acheté une maison bâtie avant les années cinquante, par exemple, il est peu probable que ses murs extérieurs soient creux. Heureusement, un mur massilaisse une quantité inférieure de chaleur s’échapper, mais cela ne signifie pas que la rétro-isolation de vos murs soit inutile. Découvrez ici les possibilités qui s’offrent à vous pour rétro-isoler des murs extérieurs qui ne sont pas creux ! 

Rétro-isoler par l’extérieur, la meilleure solution 

Pour rétro-isoler une habitation dépourvue de murs creux, l’idéal est d’isoler les murs de façade par l’extérieur, de manière à créer une enveloppe isolante ininterrompue et éviter que le froid se fraie un chemin dans votre logement. Mupan façade, par exemple, est le produit par excellence pour les systèmes à joints ouverts. Ce panneau de laine de verre durable et résistant aux intempéries est recouvert sur l’une de ses faces d’un voile de verre noir sur lequel vous pourrez ensuite venir apposer le nouveau revêtement de façade. Le panneau d’isolation Multimax30 vous permet également de rétro-isoler par l’extérieur, en plus d’être fréquemment utilisé lors des projets de construction neuve exigeant un excellent niveau d’isolation (construction de maisons passives, par exemple). 

Plan Brétro-isoler par l’intérieur 

Isoler les murs extérieurs d’une habitation par l’intérieur est une solution d’isolation qui n’est pas toujours envisageable. Si la façade de votre maison est classée ou que vous devez respecter des règles urbanistiques selon lesquelles votre façade ne peut pas dépasser celle de l’habitation voisine (les dénommés alignements), vous n’aurez d’autre choix que de trouver une autre solution. 

Il en va de même pour les murs extérieurs ne présentant pas de coulisse ou dont la coulisse est trop étroite pour accueillir un isolant en laine de verre. La solution ? Isoler par l’intérieurPour y parveniril vous faudra installer des contre-cloisons formées des profilés en métal Metal Studs de Gyproc® et les isoler à l’aide des panneaux Comfortpanel 32. Vous perdrez quelques mètres carrés de surface habitable, certes, mais aurez rapidement résolu le problème posé par des murs disgracieux. 


Vous désirez en savoir plus au sujet des possibilités d’isolation pour une habitation dépourvue de murs creux ? Contactez nos experts ! 

3 signes indiquant que des travaux de rénovation s’imposent

07/03/2019
  • News
travaux de rénovation
Vous pensez que des travaux de rénovation s’imposent dans votre habitation ? Si vous reconnaissez les signes suivantsaméliorez l’isolation de votre logement. 

Construire sa propre habitation possède une foule d’avantages, à commencer par le fait que vous avez carte blanche à tous les niveaux. Cependant, ces avantages sont loin de pouvoir rivaliser avec le charme et l’authenticité des anciennes demeures. Vous avez jeté votre dévolu sur une maison de « seconde jeunesse » ? Peut-être n’avez-vous dans ce cas pas les moyens d’entamer au pied levé les travaux de rénovation, ou souhaitez-vous profiter du bien en l’état avant qu’il ne se transforme en chantier (et vous avez tout à fait raison), maiil viendra ensuite un temps où la politique de l’autruche ne suffira pluet où vous devrez entamer les travaux de rénovation tant nécessaires. Voici les signes qui ne trompent pas. 

Objectif : une maison au score PEB le plus vert possible 

Toutpersonne achetant une maisoreçoit un certificat de performance énergétique, aussi appelé certificat PEB (Performance Énergétique des Bâtiments), indiquant la consommation énergétique annuelle par mètre carré de surface au sol de l’habitation. La consommation des appareils ménagers n’est pas prise en compte dans ce calcul, mais bien la quantité d’énergie nécessaire par an pour chauffer, rafraîchir et ventiler l’habitation et produire l’eau chaude sanitaire pour ses occupants. Une habitation dont le score PEB est élevé consomme donc une grande quantité d’énergie et vous fera réaliser bien des dépenses inutiles à long terme, c’est pourquoi des travaux de rénovation peuvent se révéler intéressants. 

Pour répondre aux normes actuelles de la Région wallonne, une habitation doit avoir un niveau Espec (consommation spécifique d’énergie primairecompris entre 45 et 85 kWk/. Ces valeurs sont représentées sur le certificat PEB par les scores A+ et A. Cependant, d’autres facteurs sont également à prendre en compte, tel que le type de logement concerné. Un appartement enregistrant des pertes énergétiques via ses façades avant et arrière aura par exemple plus de chances de répondraux normes qu’une habitation quatre façades. 

SOS sous-refroidissement et surchauffe ! 

Si vous ne parvenez pas à chauffer votre logement en hiver et devez placer un ventilateur dans chaque pièce en plein été, il ne fait plus aucun doute que des travaux de rénovation s’imposent. Isolez par exemple la toiture de votre maison (où s’échappe la plus grande quantité de chaleur), les murs extérieurs et/ou lesols et remplacez les menuiseries extérieures (fenêtres, portes et vitrages) pour des modèles plus performants. 

De la condensation sur les fenêtres ? Réalisez des travaux de rénovation 

Un autre signe soulignant la nécessité de réaliser des travaux de rénovation est la présence de condensation sur la face intérieure de vos fenêtres. Cette condensation se forme lorsque la température du vitrage est basse (dans le cas du simple vitrage par exemple) et que l’air intérieur est chaud, humide et mal ventilé. À terme, ces problèmes de condensation peuvent entraîner la formation de moisissures sur les joints ou caoutchoucs de vos fenêtres, ce qui n’est pas sans conséquence sur votre santé. 

Besoin de plus d’informations pour entamer vos travaux de rénovation l’esprit léger ? Contactez nos experts ! 

Isolation acoustique de la toiture : les points de vigilance

28/02/2019
  • News
akoestisch isoleren dak
Vous êtes à la recherche de la parfaite isolation pour votre voiture ? Ne perdez alors pas de vue les performances acoustiques du matériau d’isolation choisi !
Vous cherchez la meilleure solution d’isolation pour votre toiture ? Dans ce cas, soyez vigilant aux performances thermiques de votre isolant, mais ne négligez pas pour autant ses performances acoustiques. En effet, un isolant n’est pas l’autre et ne réduira pas toujours les nuisances sonores de la rue autant qu’un autre. Voici donc à quoi faire attention lors du choix de votre isolant. Vous verrez, vous dormirez bientôt comme un loir !

Quelle est la meilleure solution d’isolation acoustique ?

Vous pouvez aujourd’hui attendre de bonnes performances thermiques de la plupart des matériaux d’isolation, mais il en va autrement lorsqu’il est question des performances acoustiques. C’est notamment ce qu’a démontré une étude commandée par ISOVER à un laboratoire externe. Les performances acoustiques offertes par trois solutions d’isolation pour toitures à chevrons et à pannes ont ainsi été testées. Voici les résultats à performances thermiques comparables.
 
Solution d’isolation Performances acoustiques (bruits aériens)
Panneaux synthétiques : 12 cm
 
Rw (C;Ctr) = 38(-3;-8)
Double couche d’Isoconfort 35 : 6 cm entre les chevrons et 12 cm supplémentaires soutenus par une structure en bois
 
Rw (C;Ctr) = 45(-5;-11)
Double couche d’Isoconfort 35 : 6 cm entre les chevrons et 12 cm supplémentaires soutenus par le système Suspente PlaGyp® I
 
Rw (C;Ctr) = 49(-3;-10)
 
La dernière solution d’isolation s’est révélée être la plus efficace en matière d’acoustique. Suspente PlaGyp® I est un système de fixation pratique permettant de poser rapidement une couche d’isolation supplémentaire. Grâce aux suspentes uniques de ce système, le nombre de points de fixation est réduit et les ruptures de l’enveloppe isolante sont moins nombreuses. Par rapport à une isolation identique avec système de fixation en bois, vous gagnez donc 4 dB d’isolation acoustique supplémentaires !

Prendre tous les éléments en considération

La laine de verre est un isolant acoustique au même titre qu’elle est un excellent isolant thermique, ce qui n’est pas le cas des panneaux d’isolation rigides. En outre, il existe des différences entre les performances thermiques « réelles » et « théoriques » des matériaux d’isolation ? Pourquoi ? Car une pose de qualité est essentielle pour atteindre un résultat d’isolation satisfaisant dans la pratique, en particulier pour les panneaux rigides. Les personnes qui se concentrent aveuglément sur les performances thermiques d’un isolant passent donc à côté d’informations cruciales ! Il est vrai, par exemple, que 18 cm de laine de verre sont nécessaires pour atteindre les mêmes performances thermiques que 12 cm de panneaux rigides. Cependant, la laine de verre utilisée pour les solutions d’isolation une et trois de notre test permettent de réduire les nuisances sonores de plus de moitié !

Ce n’est pas la densité qui compte, mais l’épaisseur

L’isolation à base de laine de verre fonctionne selon le principe de masse-ressort-masse : deux masses sont séparées par un matériau d’isolation flexible faisant office de « ressort » qui absorbe les vibrations sonores. Lorsque des ondes sonores provenant de l’extérieur font vibrer le revêtement de toiture, la laine minérale absorbe ces vibrations indésirables. Fortement réduit, le son est ensuite transmis à la finition intérieure telle que des profilés et plaques de plâtre de Gyproc®. Sachez que la densité (kg/m²) de la laine de verre ne joue aucun rôle dans l’atténuation des ondes sonores, contrairement aux fausses affirmations qui circulent sur le marché. L’épaisseur de la couche de laine de verre, en revanche, joue un rôle prépondérant. Grâce à une couche de 20 à 22 cm de laine de verre, les résultats seront par exemple optimaux.
 
Envie d’en savoir plus au sujet de l’isolation thermique et acoustique de votre habitation ? Contactez nos experts ou jetez un œil à notre dossier mur !

Qu’est-ce qu’un faux creux ?

21/02/2019
  • News
valse spouw
En construction, les faux creux engendrent des pertes énergétiques considérables. Découvrez ici de quoi il s’agit, quelle en est la cause et comment les éviter.
Le choix du bon matériau d’isolation et la pose correcte de ce dernier déterminent en grande partie la qualité de l’isolation d’un mur creux. En cas de choix erroné ou de pose bâclée, vous risquez en effet de constater la présence d’un faux creux dans votre isolation et de faire face à des pertes énergétiques considérables. Vous n’avez jamais entendu parler de faux creux ? Découvrez ici de quoi il s’agit et comment l’éviter.

Qu’est-ce qu’un mur creux ?

Un mur creux est un ouvrage de construction composé d’un mur extérieur et d’un mur intérieur séparés par un vide, ou creux, appelé coulisse. Ce vide sert avant tout à assurer l’étanchéité du mur face à l’humidité, mais il est aujourd’hui souvent rempli d’un matériau d’isolation. La coulisse est en effet l’endroit idéal pour poser l’isolation, puisqu’elle permet de cacher l’isolant et évite de devoir sacrifier de précieux mètres carrés d’espace intérieur. Dans une habitation dépourvue de murs creux, les murs extérieurs doivent être isolés par l’extérieur (ce qui alterne l’apparence de la façade) ou par l’intérieur au moyen de contre-cloisons isolantes.

Quand apparaît un faux creux ?

En cas d’isolation de la coulisse d’un mur creux, il est essentiel que la surface du mur intérieur et le matériau isolant adhèrent parfaitement pour obtenir des performances optimales. Dans le cas contraire, vous risquez de voir apparaître un faux creux. Cet espace situé entre le matériau isolant et le mur intérieur est à l’origine de mouvements de convection, qui entraînent à leur tour de grandes pertes énergétiques. Un faux creux peut résulter de la présence de restes de mortier dans la coulisse ou d’une mauvaise pose de l’isolant, mais peut être facilement évité en optant pour un matériau d’isolation flexible et en accordant une grande attention à la qualité de sa pose.

Éviter un faux creux

Un faux creux de cinq millimètres fait chuter la valeur d’isolation d’un mur creux de 35 %, ce qui ne présage bien sûr rien de bon pour votre facture d’énergie. La bonne nouvelle, en revanche, c’est qu’un faux creux est facile à éviter si vous optez pour un matériau d’isolation flexible tel que la laine de verre. Contrairement aux panneaux d’isolation rigides, les matelas de laine de verre épousent parfaitement la surface du mur intérieur, même si celle-ci est irrégulière. Le risque d’apparition de fentes, interstices et faux creux est donc totalement écarté. Vous envisagez d’isoler la coulisse de vos murs creux ? ISOVER Multimax 30 est alors l’isolant qu’il vous faut !

En savoir plus au sujet de l’isolation d’un mur creux à coulisse ? Contactez nos experts ou jetez un œil à notre dossier mur.

4 conseils pour protéger son habitation du feu

14/02/2019
  • News
brandveilige woning
Votre habitation est-elle suffisamment protégée contre le feu ? Découvrez dans cet article quelques conseils pour protéger votre logement des incendies !
Pas un jour ne passe, ou presque, sans que les journaux télévisés annoncent la destruction d’un logement par les flammes. Pas étonnant, dès lors, qu’un nombre croissant de personnes se questionnent au sujet du degré de protection de leur maison ou appartement face au feu. Dans cet article, nous vous prodiguons quelques conseils utiles pour protéger votre habitation du feu et ne jamais avoir à vivre une telle catastrophe !

1.Une habitation résistante au feu dès sa construction

Des mesures peuvent être prises à tout moment pour mieux protéger son habitation du feu, mais sa résistance face aux flammes dépendra avant tout de ses matériaux de construction. Le bois, par exemple, est connu pour être un matériau de construction extrêmement inflammable. C’est la raison pour laquelle les parois des habitations à ossature bois sont toujours recouvertes de plaques de plâtre résistantes au feu et d’un isolant ignifuge, tel que la laine de verre. Oui, vous avez bien lu : le matériau d’isolation joue lui aussi un rôle crucial dans la résistance au feu d’une habitation. Contrairement aux plaques d’isolation rigides en matériaux synthétiques, la laine de verre est par exemple ignifuge. Résultat ? Si vous décidez d’isoler vos murs creux avec de la laine de verre, vous profiterez de la classe de résistance au feu la plus élevée, à savoir la classe A1.

2.Installez des détecteurs de fumée

Si un feu se déclare en pleine nuit, les chances que vous vous réveilliez à temps pour échapper aux flammes sont extrêmement faibles. Installez donc suffisamment de détecteurs de fumée pour que vous et votre famille puissiez quitter à temps votre habitation.

3.Prenez vos précautions en cuisine

Un accident n’est jamais aussi vite arrivé qu’en cuisine. De plus, ce qui n’est au départ qu’un petit feu innocent peut vite se transformer en brasier incontrôlable. Heureusement, une couverture antifeu vous permettra d’éteindre en un rien de temps la plupart des petits feux.

4.Attention aux appareils électriques

Un défaut électrique est souvent à l’origine d’un incendie. Il peut s’agir d’une surcharge des câbles électriques ou d’un court-circuit résultant d’une mauvaise isolation des fils. La bonne nouvelle ? Ces problèmes sont faciles à éviter :
  • Ne quittez jamais la maison lorsqu’un appareil électrique est allumé (machine à laver et sèche-linge compris).
  • Ne placez pas de matériaux inflammables à proximité d’appareils émettant de la chaleur.
  • Faites contrôler votre installation électrique chaque année.
  • Retirez la prise d’un appareil qui est complètement chargé.
     
Envie d’en savoir plus au sujet de la résistance au feu de la laine de verre ? N’hésitez pas à contacter nos experts.

Quelle est la durée de vie de la laine de verre ?

07/02/2019
  • News
isolatie vervangen
Avant d’investir dans un matériau d’isolation, il est normal de vouloir en connaître la durée de vie. Découvrez vite celle de la laine de verre !
Isoler son habitation représente un investissement financier de taille, sans oublier que la qualité du matériau d’isolation choisi se révélera déterminante pour votre confort de vie et vos dépenses énergétiques. Avant de mettre la main au portefeuille, il est donc préférable de savoir pendant combien d’années vous profiterez de votre investissement. Analysons dans cet article la durée de vie d’un isolant unique : la laine de verre !

Une durée de vie de (minimum !) 55 ans pour la laine de verre

Optez pour la laine de verre comme matériau d’isolation et vous ne serez pas déçu du résultat. Ignifuge, la laine de verre affiche des performances d’isolation thermique et acoustiques exceptionnelles et les conserve même 55 ans après sa pose, voire plus longtemps encore. Comment en sommes-nous aussi sûrs ? L’association Eurima (the European Insulation Manufacturers Association) a réalisé des tests sur des bâtiments voués à la destruction après 55 ans de bons et loyaux services. Sans doute leur isolation en laine de verre pouvait-elle encore remplir sa fonction durant de nombreuses années, mais aucune preuve n’a pu en être apportée compte tenu de la destruction des bâtiments. Sachant que la majorité des propriétaires procèdent à l’isolation de leur habitation vers l’âge de trente ans, il est toutefois raisonnable d’affirmer que la laine de verre les accompagnera tout au long de leur vie.

Une pose correcte est indispensable

Si vous souhaitez profiter au maximum de la longévité de la laine de verre, notez que cette dernière devra être correctement installée. Jouez donc la carte de la sécurité et faites appel à un entrepreneur agréé pour vos travaux d’isolation.

Durable à bien d’autres égards

La laine de verre est un matériau d’isolation pouvant être qualifié de durable si l’on considère qu’elle possède une longue durée de vie, mais elle est également durable à bien d’autres égards. Saviez‑vous par exemple que la laine de verre est fabriquée à l’aide de verre recyclé et de matière premières naturelles telles que le sable et le calcaire ? Inutile de préciser que ce matériau est donc respectueux de l’environnement et sans danger pour la santé. De plus, la laine de verre peut être recyclée en d’autres produits d’isolation une fois arrivée en fin de vie. Après une première utilisation, celle-ci reçoit donc une seconde chance sous forme, entre autres, de laine à insuffler de haute qualité.
Vous désirez obtenir plus d’informations au sujet des différentes applications de la laine de verre ? Nos collaborateurs se font un plaisir de vous aider.