Isolation acoustique : évitez de commettre ces erreurs fréquentes

23/05/2019
 isolation acoustique
Les personnes qui chérissent leurs nuits de sommeil ont tout intérêt à investir dans une isolation acoustique de qualité. Voici les erreurs à ne pas commettre ! 

Les personnes qui chérissent leurs nuits de sommeil ont tout intérêt à investir dans une isolation acoustique de qualité. Mais qu’entend-on exactement par « isolation de qualité » ? Nous avons listé ci-dessous les erreurs fréquemment commises en matière d’isolation acoustique afin que vous obteniez un résultat irréprochable. 
 

  1. Opter pour un matériau aux mauvaises performances d’isolation 

La majorité des matériaux d’isolation offrent une excellente isolation thermique, mais rares sont les produits qui possèdent également de bonnes propriétés acoustiques. Les panneaux rigides, par exemple, n’atténuent que très peu les nuisances sonores, alors que la laine de verre absorbe les ondes sonores de manière exceptionnelle, conformément au principe de masse-ressort-masse. L’ensemble de la gamme ISOVER convient donc parfaitement pour les travaux d’isolation acoustique. 
 

  1. Ne pas assurer un bon découplage acoustique 

Un système d’isolation acoustique correctement mis en place ne peut entrer en contact avec la structure qu’il isole. Cette mesure permet d’éviter la propagation du bruit en cas de vibrations au sein de la structure. Afin d’assurer un découplage acoustique optimal, ISOVER propose plusieurs solutions d’isolation faciles à installer telles que les panneaux Sonefloorà combiner avec une chape flottante, les panneaux Comfortpanel 32 ou Sonepanelqui permettent de créer une contre-cloison, et les panneaux Isoconfort, pour mettre en place un faux plafond isolant. 

Il est également crucial de choisir de bons systèmes de fixation pour l’isolant achetéDes études ont démontré que dans une toiture inclinéeun système de fixation en boioffrait un moins bon résultat acoustique que le systèmde fixation Suspente PlaGyp®IUne différence de quatredécibels a été mesurée entre ces deuxsystèmes, ce qui est loin d’être négligeable ! 
 

  1. Créer des ouvertures propices aux fuites acoustiques 

Il serait dommage d’investir dans un système d’isolation acoustique de qualité pour ensuite créer (inconsciemment, sans nul doute) de nouvelles fuites acoustiquesCes fuites résultent par exemple de la pose de spots encastrables, de la mauvaise installation d’une contre-cloison ou d’un faux plafond, du forage des murs pour la pose de câbles ou de l’installation d’une fenêtre aumauvaises propriétés acoustiques. Chaque ouverture que vous créez est en effet une porte d’entrée aux nuisances sonores dans votre habitation. 
 

  1. Poser une couche d’isolation trop fine 

Plus l’isolant que vous installez est épaismeilleure sera l’isolation acoustique dans votre maison. La masse du matériau d’isolation n’a quant à elle aucune importance. Il est donc inutile d’opter pour le matériau le plus lourd. Svous utilisez une plaque de Gyproc® comme finition, sachez que son épaisseur aura aussi une influence sur le degré d’isolation acoustique. 

 

Vous avez d’autres questions à propos de l’isolation acoustique de votre maison ? N’hésitez pas à contacter nos experts ! 

 

 

Isolation de la cave : tirez le maximum de votre chauffage par le sol

16/05/2019
 isolation cave
Pour tirer le maximum de votre système de chauffage par le sol, il est important que le froid du sol ne remonte pas. La solution ? L’isolation de votre cave ! 

Les bonnes raisons d’opter pour le chauffage par le sol sont nombreuses : la douce chaleur du sol est un véritable bonheur pour les pieds, les pièces de la maison sont plus faciles à chauffer et, cerise sur le gâteau, le système de chauffage fonctionne à basse température. Cependant, pour tirer pleinement profit de votre plancher chauffant, vous devrez veiller à ce que froid de la cave ne remonte pas vers les pièces de vie. Nous vous expliquons donc dans cet article comment assurer l’isolation de votre cave. 

Isoler le plafond de votre cave 

La température qui règne au sein de la cave ou du vide ventilé de votre maison est souvent très basse, ce qui a bien entendu une incidence sur la température du sol des pièces de vie. Heureusement, il est possible d’isoler votre cave via son plafond. Des travaux de démolition ne sont nécessaires et vous constaterez vite que votre facture de chauffage fondra comme de la neige au soleil ! 

Mupan Façade, la solution optimale 

Les panneaux Mupan Façade sont principalement utilisés pour l’isolation thermique des murs creux et façades, mais sont aussi adaptés à l’isolation des plafonds de cavesCes panneaux de laine de verre résistent en effet aux intempéries et ne craignent donc pas l’humidité et les faibles températures. Ils sont en outre faciles à découper et à placer. 

Calculez le nombre de panneaux dont vous avez besoin 

Vous connaissez la surface exacte du plafond de votre cave ? Vous pouvez alors calculer facilement le nombre de colis de Mupan Façade dont vous avez besoin à l’aide de notre outil de calcul. Vous éviterez ainsi d’acheter plus de panneaux qu’il n’en faut ou, pire encore, de manquer de laine de verre pour l’isolation de votre cave. 


Vous souhaitez en savoir plus à propos de l’isolation d’un plafond de cave ? N’hésitez pas à contacter nos experts. 

Envie d’améliorer l’isolation phonique de votre sol en béton ? Découvrez Sonefloor

02/05/2019
isolation phonique dalle béton
Les sols en béton sont extrêmement sensibles aux bruits d’impact. Vous en avez déjà fait les frais ? Découvrez ici une bonne solution d’isolation phonique. 

Un sol en béton possède une grande plus-value esthétique (il n’y a rien de tel pour conférer un style industriel à son habitation), propose un excellent rapport qualité-prix et protège bien des bruits aériensEn revanche, ce qui n’aura pas échappé aux propriétaires d’habitations dont le sol est recouvert de béton, c’est que ce matériau est extrêmement sensible aux bruits d’impacts. Nous vous proposons donc dans cet article une solution pour venir à bout des nuisances sonores ! 

Qu’est-ce qu’un bruit d’impact ? 

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un bruit d’impact au juste ? La réponse à cette question est en réalité assez simple. On parle de bruit d’impact lorsqu’une construction vibre directement sous l’influence d’ondes sonores provenant d’une certaine source. Ces vibrations se répandent ensuite à travers la construction et font trembler à leur tour l’air d’une pièce. Les bruits d’impact les plus répandus sont ceux créés par des talons hauts au contact du sol, une porte qui se ferme violemment, l’enfoncement d’un clou dans un mur ou les pattes d’une chaise qui traînent par terre. 

Sonefloor : pour une meilleure isolation phonique de vos sols en béton 

Pour éviter la propagation des bruits de contact à travers les sols en béton, ISOVER a développé une solution intelligente dénommée Sonefloor. Ces panneaux de laine de verre permettent d’isoler le sol et d’y couler ensuite une chape flottante efficace contre le bruit. Voici comment se déroule la pose des panneaux Sonefloor : 

  • Un film de polyéthylène est posé sur la dalle en béton. 

  • Les panneaux de laine de verre Sonefloor y sont ensuite placés avec une bande périphérique*. 

  • Une chape d’au moins 6 cm d’épaisseur est coulée sur les panneaux. 

  • Pour une isolation phonique accrue, une seconde couche de panneaux de laine de verre peut être installée, perpendiculairement par rapport à la première. 

*Attention : afin d’éviter les fuites acoustiques, la chape flottante et la dalle de béton ne peuvent entrer en contact. Pour éviter tout problème, découpez des bandes de laine de verre et placez-les le long des murs de la pièce à la manière d’une plinthe. La hauteur de ces bandes définira celle de la hauteur finale du sol. 

Vous désirez en savoir plus au sujet de Sonefloor ou des autres solutions d’isolation phonique ? N’hésitez pas à contacter nos experts. 

Quand est-il intéressant d’isoler le plafond de votre garage ?

25/04/2019
  • News
isoler le plafond d’un garage
Isoler les pièces de vie de sa maison semble couler de source, mais qu’en est-il du garage ? Voici pourquoi il est utile d’isoler le plafond de votre garage !

Isoler correctement les pièces de vie de sa maison coule désormais de source, mais qu’en est-il du garage ? Tout dépend en fait de l’agencement de votre habitation, qui déterminera s’il est intéressant d’isoler votre garage et, si oui, les parties à isoler en priorité. Découvrez ici quand il s’avère utile d’isoler le plafond de votre garage.

Ne laissez pas le froid pénétrer dans les espaces chauffés

Le garage d’une habitation est rarement isolé, c’est pourquoi la température y est généralement plus basse que dans les autres pièces. Le problème ? Si votre garage se situe sous des pièces de vie, le froid qui y règne peut faire chuter la température de ces espaces chauffés. En isolant le plafond qui sépare deux étages à la température de chauffe distincte, vous évitez ce souci et améliorez les performances énergétiques de votre logement.

Isoler le plafond de votre garage

Soyez rassuré : isoler le plafond d’un garage n’a rien de sorcier. Pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser Mupan Façade, un panneau en laine de verre durable qui résiste aux intempéries. Grâce à cette solution facile à mettre en place, le froid de votre garage cessera rapidement de s’infiltrer dans l’habitation.

L’exception : votre garage fait partie du volume protégé

Saviez-vous qu’il est parfois obligatoire d’isoler le garage de son habitation ? C’est notamment le cas s’il fait partie de son volume protégé. Le garage fait alors partie des espaces isolés du logement et doit lui aussi être entièrement isolé (murs extérieurs, sol et toiture compris). De plus, pour répondre aux exigences PEB, la porte de garage choisie doit présenter une valeur U maximale spécifique.
Des questions au sujet de l’isolation de votre garage ou d’autres pièces de l’habitation ? Contactez nos experts pour obtenir des conseils professionnels.

Isoler acoustiquement le plafond entre deux étages

18/04/2019
  • News
isolation plafond
Habiter en appartement est extrêmement agréable si vos voisins ne font pas un bruit d’enferVoici nos solutions d’isolation contre les nuisances sonores ! 

Nous vivons aujourd’hui dans des logements toujours plus compacts et groupés, en particulier dans les villes, où sacrifier de précieux mètres carrés est le prix à payer pour profiter de l’ambiance citadine. Cela ne pose pas de problème en soi, à condition, bien sûr, que vos voisins ne se mettent pas à faire un bruit d’enfer à longueur de journée… Si tel est le cas, pas de panique. ISOVER vole à votre rescousse !

Voisins bruyants

Il n’est pas rare que les personnes habitant dans des appartements anciens et/ou mal isolés se plaignent de nuisances sonores causées par les voisins d’en haut. Qu’il s’agisse de bruits d’impact (monsieur qui ne lève jamais sa chaise en la déplaçant, madame qui enfile ses talons hauts même à la maison…) ou de bruits aériens (une partie de karaoké tardive, par exemple), ces nuisances sont non seulement irritantes, mais aussi mauvaises pour la santé. Pensez donc à votre confort de vie et agissez à temps : isolez acoustiquement le plafond de votre logement.

Comment isoler le plafond entre deux étages d’une construction ?

Puisqu’il est difficilement imaginable de demander à vos voisins d’en haut d’isoler le sol de leur appartement (eux ne sont probablement pas dérangés par vos activités quotidiennes), vous n’aurez d’autre choix que d’isoler votre plafond pour éviter toutes nuisances sonores. Attention, l’opération est un brin différente que l’isolation thermique d’un plafond. Au lieu de placer directement l’isolant sur le plafond, vous devrez créer un faux plafond dont la structure porteuse est totalement détachée du plafond existant. Afin de mettre celui-ci en place, nous vous conseillons d’utiliser le système PlaGyp de Gyproc et de l’isoler à l’aide d’Isoconfort 32 ou 35. La couche isolante reposera sur la face intérieure du faux plafond pour réduire les nuisances sonores.

Pose d’un faux plafond : quels sont les points de vigilance ?

Pour une isolation acoustique optimale de votre faux plafond, vous devrez l’installer avec un grand soin et veiller à ce que celui-ci soit bien détaché du plafond existant. Veillez également à :
  • fixer la structure porteuse aux murs latéraux de la pièce ou au plafond existant à l’aide de crochets de fixation acoustiques prévus à cet effet (vous éviterez ainsi les ponts acoustiques avec le plafond) ;
  • utiliser suffisamment de laine de verre (plus épaisse est la couche isolante, meilleur est le résultat) ;
  • ne pas perforer le faux plafond pour y installer des spots ou autres équipements.

En savoir plus au sujet de l’installation d’un faux plafond acoustique ? Nos experts répondent volontiers à vos questions.

Les bruits dans l’environnement, un danger pour notre santé ?

11/04/2019
  • News
bruit dans l’environnement
Le bruit dans l’environnement peut avoir de lourdes conséquences pour la santé. Lesquelles et comment s’en protéger ? Découvrez-le ici !

Nous accordons aujourd’hui une importance croissante au confort acoustique dans nos demeures et sur nos lieux de travail, ce qui n’est pas totalement infondé. En effet, les nuisances sonores peuvent avoir un impact négatif sur nos performances d’apprentissage et professionnelles, voire causer des problèmes de santé. Intéressons-nous de plus près à ces dangers liés aux bruits dans l’environnement et aux solutions qui existent. 

Bruit = danger 

Nous savons depuis longtemps que le bruit nuit à notre ouïe, mais certains s’étonnent encore du fait que le bruit dans l’environnement (celui généré par le trafic, les hobbys en tous genres, etc.) exerce lui aussi un impact négatif sur notre santé physique et mentalePourtant, il s’agit bel et bien de la conclusion d’un rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Sans même traiter des bruits les plus intensifs, ce rapport tire des conclusions, n’ayons pas peur des mots, pour le moins édifiantes. Selon celui-ci, un bruit nocturne de 45 décibels (le simple bruit de la pluie, par exemple) serait donc déjà trop élevé pour l’Homme. Néanmoins, le bruit le plus dangereux pour notre santé serait celui du trafic routier. Les risques concrets ? 

  • Troubles de la concentration et du sommeil. 

  • Hausse de la pression artérielle. 

  • Maladies cardiovasculaires. 

  • Infarctus. 

Dites adieu au bruit dans l’environnement avec ISOVER ! 

Vous vous inquiétez du bruit dans l’environnement perceptible autour de votre habitation, voire à l’intérieur de celle-ci ? Il existe heureusement des solutions, telles que l’isolation de votre logement. Attention toutefois : les matériaux d’isolation ne sont pas tous aussi performants sur le plan acoustique ! La laine de verre, en revanche, offre une isolation acoustique et thermique exceptionnelle. 

Isolation acoustique en toiture 

Des tests ont démontré qu’un excellent confort acoustique était atteignable au niveau de la toiture à l’aide d’une couche de 6 cm d’Isoconfort 35 entre les chevrons et d’une couche supplémentaire de 12 cm (ou plus) fixée grâce au système Suspente PlaGyp® I. Ce dernier vous permet de diminuer de 4 décibels supplémentaires le bruit dans l’environnement par rapport à un système de fixation en bois avec épaisseur d’isolation égale. 

Quid des voisins ou membres de la famille bruyants ? 

Quand ce ne sont pas les avions qui survolent votre logement ou les voitures de la chaussée proche qui vous dérangent, c’est au tour des voisins ou des membres de votre propre famille de se mettre à faire du bruit. Pas de panique, ISOVER possède aussi la solution à ces problèmes sonores ! Grâce à une contre-cloison ou à un faux plafond, vous profitez des avantages du principe masseressortmasse et de la déconnexion acoustique pour plus de calme à la maison. 

Vous désirez en savoir plus au sujet des solutions d’isolation d’ISOVER ? Nos collaborateurs se tiennent à votre disposition. 

Isoler à l’aide d’une contre-cloison : voici la marche à suivre

21/03/2019
  • News
contre-cloison
Les murs extérieurs de votre maison sont massifs ? Cela ne signifie pas qu’il est impossible de les rétro-isoler. Découvrez ici quelles sont vos possibilités. 

Vous faites face à des nuisances sonores au sein de votre appartement ou souhaitez améliorer le confort thermique dans votre maison existante ? Rien de tel que des contre-cloisons isolantes pour résoudre le problème. Si vous êtes un rien manuel et que vous disposez du matériel nécessaire, vous pourrez installer ces cloisons vous-même sans aucun souci. Tout ce qu’il vous faut, ce sont des panneaux de laine de verre Comfortpanel 32, un pare-vapeur Vario® KM Duplex ou Vario® XtraSafe, du ruban adhésif Vario® DoubleTwinVario® KB1 ou Vario® XtraTapedes profilés en métal Metal Studs de Gyproc® et un revêtement de finition tel que les plaques de plâtre Gyproc®. Découvrez ici comment procéder ! 

Étape no1mettez une structure en place 

Pour commencer, vous aurez besoin de mettre en place une structure sur laquelle fixer les panneaux de laine de verre. Vous pouvez par exemple utiliser les profilés en métal Metal Studs de Gyproc®. La distance entre les profilés et le mur dépendra de l’épaisseur des panneaux d’isolationPrévoyez une distance de : 

  • 2 cm pour 7 cm d’isolation ; 

  • 5 cm pour 12  et 14 cm d’isolation. 

Étape no2placez les panneaux d’isolation 

Placez les panneaux Comfortpanel 32 entre et derrière les profilés verticaux sans trop les presser les uns contre les autres. L’entaille longitudinale des panneaux vous permet également d’isoler derrière les profilés de manière à prévenir les ponts thermiques. 

Étape no3: passez au câblage 

Vous pouvez faire passer les câbles dans leprofilés ou prévoir une seconde structure faisant office de chemin de câbles séparé. 

Étape no4apposez le pare-vapeur 

Apposez le pare-vapeur sur les profilés et fixez-les à l’aide des rubans adhésifs Vario® DoubleTwin ou Vario® XtraPatch. Veillez à ce que les lés du pare-vapeur se chevauchent sur une largeur de 10 cm. 

Étape no5collez les lés entre eux 

Utilisez Vario® KB1 ou Vario® XtraTape afin de coller ensemble les lés du pare-vapeur et d’en assurer ainsi l’étanchéité à l’air. 

Étape no6assurez l’étanchéité du pare-vapeur 

Pour une étanchéité à l’air optimale, colmatez avec du mastic les joints entre le pare-vapeur et les éléments de construction tels que les murs, le plafond et le sol. 

Étape no7apportez les touches de finition nécessaires 

Fixez enfin les plaques dGyproc® sur les profilés en métal et découpez l’excédent de pare-vapeur. 

 

Vous souhaitez repasser en revue ces étapes sans vous presser ? Découvrez notre vidéo d’instructions! 

Isoler des murs qui ne sont pas creux : quelles sont les options?

14/03/2019
  • News
mur creux
Les murs extérieurs de votre maison sont massifs et non creux ? Cela ne signifie pas qu’il est impossible de les rétro-isoler. Découvrez ici quelles sont vos possibilités. 

Remplir les murs creux d’une habitation de laine de verre est la forme de rétro-isolation la plus populaire. Elle est en effet facile à placer et offre un confort thermique et acoustique sans pareil. Le souci ? De nombreuses habitations belges sont dotées de murs massifs ne possédant pas de coulisse. Si vous avez acheté une maison bâtie avant les années cinquante, par exemple, il est peu probable que ses murs extérieurs soient creux. Heureusement, un mur massilaisse une quantité inférieure de chaleur s’échapper, mais cela ne signifie pas que la rétro-isolation de vos murs soit inutile. Découvrez ici les possibilités qui s’offrent à vous pour rétro-isoler des murs extérieurs qui ne sont pas creux ! 

Rétro-isoler par l’extérieur, la meilleure solution 

Pour rétro-isoler une habitation dépourvue de murs creux, l’idéal est d’isoler les murs de façade par l’extérieur, de manière à créer une enveloppe isolante ininterrompue et éviter que le froid se fraie un chemin dans votre logement. Mupan façade, par exemple, est le produit par excellence pour les systèmes à joints ouverts. Ce panneau de laine de verre durable et résistant aux intempéries est recouvert sur l’une de ses faces d’un voile de verre noir sur lequel vous pourrez ensuite venir apposer le nouveau revêtement de façade. Le panneau d’isolation Multimax30 vous permet également de rétro-isoler par l’extérieur, en plus d’être fréquemment utilisé lors des projets de construction neuve exigeant un excellent niveau d’isolation (construction de maisons passives, par exemple). 

Plan Brétro-isoler par l’intérieur 

Isoler les murs extérieurs d’une habitation par l’intérieur est une solution d’isolation qui n’est pas toujours envisageable. Si la façade de votre maison est classée ou que vous devez respecter des règles urbanistiques selon lesquelles votre façade ne peut pas dépasser celle de l’habitation voisine (les dénommés alignements), vous n’aurez d’autre choix que de trouver une autre solution. 

Il en va de même pour les murs extérieurs ne présentant pas de coulisse ou dont la coulisse est trop étroite pour accueillir un isolant en laine de verre. La solution ? Isoler par l’intérieurPour y parveniril vous faudra installer des contre-cloisons formées des profilés en métal Metal Studs de Gyproc® et les isoler à l’aide des panneaux Comfortpanel 32. Vous perdrez quelques mètres carrés de surface habitable, certes, mais aurez rapidement résolu le problème posé par des murs disgracieux. 


Vous désirez en savoir plus au sujet des possibilités d’isolation pour une habitation dépourvue de murs creux ? Contactez nos experts ! 

3 signes indiquant que des travaux de rénovation s’imposent

07/03/2019
  • News
travaux de rénovation
Vous pensez que des travaux de rénovation s’imposent dans votre habitation ? Si vous reconnaissez les signes suivantsaméliorez l’isolation de votre logement. 

Construire sa propre habitation possède une foule d’avantages, à commencer par le fait que vous avez carte blanche à tous les niveaux. Cependant, ces avantages sont loin de pouvoir rivaliser avec le charme et l’authenticité des anciennes demeures. Vous avez jeté votre dévolu sur une maison de « seconde jeunesse » ? Peut-être n’avez-vous dans ce cas pas les moyens d’entamer au pied levé les travaux de rénovation, ou souhaitez-vous profiter du bien en l’état avant qu’il ne se transforme en chantier (et vous avez tout à fait raison), maiil viendra ensuite un temps où la politique de l’autruche ne suffira pluet où vous devrez entamer les travaux de rénovation tant nécessaires. Voici les signes qui ne trompent pas. 

Objectif : une maison au score PEB le plus vert possible 

Toutpersonne achetant une maisoreçoit un certificat de performance énergétique, aussi appelé certificat PEB (Performance Énergétique des Bâtiments), indiquant la consommation énergétique annuelle par mètre carré de surface au sol de l’habitation. La consommation des appareils ménagers n’est pas prise en compte dans ce calcul, mais bien la quantité d’énergie nécessaire par an pour chauffer, rafraîchir et ventiler l’habitation et produire l’eau chaude sanitaire pour ses occupants. Une habitation dont le score PEB est élevé consomme donc une grande quantité d’énergie et vous fera réaliser bien des dépenses inutiles à long terme, c’est pourquoi des travaux de rénovation peuvent se révéler intéressants. 

Pour répondre aux normes actuelles de la Région wallonne, une habitation doit avoir un niveau Espec (consommation spécifique d’énergie primairecompris entre 45 et 85 kWk/. Ces valeurs sont représentées sur le certificat PEB par les scores A+ et A. Cependant, d’autres facteurs sont également à prendre en compte, tel que le type de logement concerné. Un appartement enregistrant des pertes énergétiques via ses façades avant et arrière aura par exemple plus de chances de répondraux normes qu’une habitation quatre façades. 

SOS sous-refroidissement et surchauffe ! 

Si vous ne parvenez pas à chauffer votre logement en hiver et devez placer un ventilateur dans chaque pièce en plein été, il ne fait plus aucun doute que des travaux de rénovation s’imposent. Isolez par exemple la toiture de votre maison (où s’échappe la plus grande quantité de chaleur), les murs extérieurs et/ou lesols et remplacez les menuiseries extérieures (fenêtres, portes et vitrages) pour des modèles plus performants. 

De la condensation sur les fenêtres ? Réalisez des travaux de rénovation 

Un autre signe soulignant la nécessité de réaliser des travaux de rénovation est la présence de condensation sur la face intérieure de vos fenêtres. Cette condensation se forme lorsque la température du vitrage est basse (dans le cas du simple vitrage par exemple) et que l’air intérieur est chaud, humide et mal ventilé. À terme, ces problèmes de condensation peuvent entraîner la formation de moisissures sur les joints ou caoutchoucs de vos fenêtres, ce qui n’est pas sans conséquence sur votre santé. 

Besoin de plus d’informations pour entamer vos travaux de rénovation l’esprit léger ? Contactez nos experts ! 

Isolation acoustique de la toiture : les points de vigilance

28/02/2019
  • News
akoestisch isoleren dak
Vous êtes à la recherche de la parfaite isolation pour votre voiture ? Ne perdez alors pas de vue les performances acoustiques du matériau d’isolation choisi !
Vous cherchez la meilleure solution d’isolation pour votre toiture ? Dans ce cas, soyez vigilant aux performances thermiques de votre isolant, mais ne négligez pas pour autant ses performances acoustiques. En effet, un isolant n’est pas l’autre et ne réduira pas toujours les nuisances sonores de la rue autant qu’un autre. Voici donc à quoi faire attention lors du choix de votre isolant. Vous verrez, vous dormirez bientôt comme un loir !

Quelle est la meilleure solution d’isolation acoustique ?

Vous pouvez aujourd’hui attendre de bonnes performances thermiques de la plupart des matériaux d’isolation, mais il en va autrement lorsqu’il est question des performances acoustiques. C’est notamment ce qu’a démontré une étude commandée par ISOVER à un laboratoire externe. Les performances acoustiques offertes par trois solutions d’isolation pour toitures à chevrons et à pannes ont ainsi été testées. Voici les résultats à performances thermiques comparables.
 
Solution d’isolation Performances acoustiques (bruits aériens)
Panneaux synthétiques : 12 cm
 
Rw (C;Ctr) = 38(-3;-8)
Double couche d’Isoconfort 35 : 6 cm entre les chevrons et 12 cm supplémentaires soutenus par une structure en bois
 
Rw (C;Ctr) = 45(-5;-11)
Double couche d’Isoconfort 35 : 6 cm entre les chevrons et 12 cm supplémentaires soutenus par le système Suspente PlaGyp® I
 
Rw (C;Ctr) = 49(-3;-10)
 
La dernière solution d’isolation s’est révélée être la plus efficace en matière d’acoustique. Suspente PlaGyp® I est un système de fixation pratique permettant de poser rapidement une couche d’isolation supplémentaire. Grâce aux suspentes uniques de ce système, le nombre de points de fixation est réduit et les ruptures de l’enveloppe isolante sont moins nombreuses. Par rapport à une isolation identique avec système de fixation en bois, vous gagnez donc 4 dB d’isolation acoustique supplémentaires !

Prendre tous les éléments en considération

La laine de verre est un isolant acoustique au même titre qu’elle est un excellent isolant thermique, ce qui n’est pas le cas des panneaux d’isolation rigides. En outre, il existe des différences entre les performances thermiques « réelles » et « théoriques » des matériaux d’isolation ? Pourquoi ? Car une pose de qualité est essentielle pour atteindre un résultat d’isolation satisfaisant dans la pratique, en particulier pour les panneaux rigides. Les personnes qui se concentrent aveuglément sur les performances thermiques d’un isolant passent donc à côté d’informations cruciales ! Il est vrai, par exemple, que 18 cm de laine de verre sont nécessaires pour atteindre les mêmes performances thermiques que 12 cm de panneaux rigides. Cependant, la laine de verre utilisée pour les solutions d’isolation une et trois de notre test permettent de réduire les nuisances sonores de plus de moitié !

Ce n’est pas la densité qui compte, mais l’épaisseur

L’isolation à base de laine de verre fonctionne selon le principe de masse-ressort-masse : deux masses sont séparées par un matériau d’isolation flexible faisant office de « ressort » qui absorbe les vibrations sonores. Lorsque des ondes sonores provenant de l’extérieur font vibrer le revêtement de toiture, la laine minérale absorbe ces vibrations indésirables. Fortement réduit, le son est ensuite transmis à la finition intérieure telle que des profilés et plaques de plâtre de Gyproc®. Sachez que la densité (kg/m²) de la laine de verre ne joue aucun rôle dans l’atténuation des ondes sonores, contrairement aux fausses affirmations qui circulent sur le marché. L’épaisseur de la couche de laine de verre, en revanche, joue un rôle prépondérant. Grâce à une couche de 20 à 22 cm de laine de verre, les résultats seront par exemple optimaux.
 
Envie d’en savoir plus au sujet de l’isolation thermique et acoustique de votre habitation ? Contactez nos experts ou jetez un œil à notre dossier mur !